77e Festival de Cannes – La sélection officielle 2024

Share

Le 77e Festival de Cannes se tiendra du 14 au 25 mai 2024. La sélection officielle 2024 compte 106 longs métrages dont 20 réalisés par des femmes. Décevant.

Tous les films de la Sélection officielle 2024

La sélection officielle du 77e Festival de Cannes, ce sont 120 longs métrages sélectionnés toutes sections confondues, dont 22  en lice pour la Palme d’Or (la Compétition officielle), 18 dans de la section Un certain Regard, dont 14 dans la nouvelle sélection immersive et beaucoup, beaucoup d’autres films présentés mais sans qu’ils ne participent à la compétition. Sans compter ceux de la compétition immersive et ceux des trois sections dites parallèles que sont  de la Quinzaine des cinéastes, de la Semaine de la Critique ou de l’Acid.

77e Festival de Cannes - la Sélection Officielle- Cine-Woman
L’affiche du 77e Festival de Cannes inspirée de Rhapsodie en août d’Akira Kurosawa

Sur les 120 films de la Sélection Officielle, 27 sont réalisés ou co-réalisés par des femmes, soit 22%. Et elles sont d’autant plus nombreuses que la sélection est peu prestigieuse et peu patrimoniale. En revanche, elles sont sur-représentées pour les premiers films : 5 sur les 8 sélectionnés.

La compétition officielle

Les 22 films de la Compétition Officielle, tous en lice pour la palme d’or et les autres prix du palmarès révélés le samedi 25 mai 2024, seront départagés par un jury présidé par la réalisatrice américaine Greta Gerwig. A noter que seulement 4 des 22 films sont réalisés par des femmes et qu’un seul premier film a les honneurs de la compétition.

77e Festival de Cannes - la Sélection Officielle- Cine-Woman
Emilia Perez de Jacques Audiard
  • The apprentice d’Ali Abbasi
  • Motel destino de Karim Aïnouz
  • Bird d’Andrea Arnold (Royaume-Uni)
  • Emilia Perez de Jacques Audiard (France)
  • Anora de Sean Baker
  • Megalopolis de Francis Ford Coppola (Etats-Unis)
  • The shrouds de David Cronenberg
  • The substance de Coralie Forgeat (France)
  • Grand tour de Miguel Gomes
  • La plus précieuse des marchandises de Michel Hazanavicius (France) – animation
  • Marcello mio de Christophe Honoré (France)
  • Caught by the tides de Jia Zhang-ke
  • All we imagine as light de Payal Kapadia
  • Kinds of kindness de Yorgos Lanthimos
  • L’amour ouf de Gilles Lellouche (France)
  • Trois kilomètres jusqu’à la fin du monde d’Emanuel Parvu
  • The seed of the sacred fig de Mohammad Rasoulof
  • Diamant brut d’Agathe Riedinger – 1er film
  • Oh Canada de Paul Schrader
  • Limonov- the ballad de Kirill Serebrennikov (Russie)
  • Parthenope de Paolo Sorrentino (Italie)
  • The girl with the needle de Magnus Von Horn
77e Festival de Cannes - la Sélection Officielle- Cine-Woman
Grand tour de Miguel Gomes

Palmes d’Or d’honneur

Pour la première fois, une palme d’or d’honneur est remise à un collectif :  le  Studio Ghibli, studio d’animation japonais créé il y a 40 ans, par Toshio Suzuki, Hayao Miyazaki et Isao Takahata.

George Lucas, créateur et réalisateur de 4 épisodes de la saga Star Wars, recevra une Palme d’honneur lors de la cérémonie de clôture le 25 mai 2024.

Meryl Streep (enfin!) aura aussi droit à une Palme d’honneur qui lui sera remise lors de la cérémonie d’ouverture. C’est même elle qui déclarera le festival ouvert. Elle n’est pas revenue au Festival de Cannes depuis 35 ans. Elle y avait reçu le prix d’interprétation féminine pour Un cri dans la nuit de Fred Schepsi… mais était rentrée aux Etats-Unis avant qu’on le lui remette !  Elle n’est jamais revenue depuis et n’y était venue jamais avant. Une absence qui méritait d’être réparée, mieux vaut tard que jamais.

Un certain regard

Xavier Dolan préside le jury qui va départager les 18 films Un certain regard 2024 dont un tiers (6) est réalisé par des femmes, et 4 d’entre elles sont invités pour le 1er film. Lors de la cérémonie d’ouverture, fixée au 15 mai à 19h30, Moi aussi, le court métrage réalisée par Judith Godrèche après sa parole concernant les violences sexuelles qu’elle et que beaucoup d’autres ont subi, sera projeté en amont du film de Runar Runarsson.

77e Festival de Cannes - la Sélection Officielle- Cine-Woman
Le procès du chien de Laetitia Dosch
  • When the light breaks de Runar Runarsson – film d’ouverture
  • Norah de Tawfik Alzaidi
  • The shameless de Konstantin Bojanov
  • Le royaume de Julien Colonna (France) – 1er film
  • Vingt Dieux ! de Louise Courvoisier (France) – 1er film
  • Le procès du chien de Laetitia Dosch (Suisse) – 1er film
  • Black dog de Guan Hu
  • The village next to paradise de Mo Harawe – 1er film
  • September says d’Ariane Labed – 1er film
  • L’histoire de Souleymane de Boris Lojkine (France)
  • Les damnés de Roberto Minervini
  • On becoming a guinea fowl de Rungano Nyoni
  • My sunshine de Hiroshi Okuyama
  • Santosh de Sadhya Suri
  • Niki de Céline Sallette (France) – 1er film
  • Viet and Nam de Truong Minh Quy
  • Armand de Halfdan Ullmann Tondel – 1er film
  • Flow de Gints Zibalodis (Lettonie) – animation
77e Festival de Cannes - la Sélection Officielle- Cine-Woman
Niki, premier film de la comédienne de Céline Sallette

Hors compétition

  • Le deuxième acte de Quentin Dupieux (France) -film d’ouverture
  • Le comte de Monte-Cristo d’Alexandre de la Patellière et Matthieu Delaporte (France)
  • She’s got no name de Chan Peter Ho-Sun
  • Horizon, an American saga de Kevin Costner (Etats-Unis)
  • Rumours d’Evan et Galen Johnson et Guy Maddin
  • Furiosa : une saga Mad Max de George Miller

Séances de minuit

77e Festival de Cannes - la Sélection Officielle- Cine-Woman
Nicholas Cage is The Surfer
  • Twilight of the warrior walled in de Sol Cheang
  • The surfer de Lorcan Finnegan
  • Les femmes au balcon de Noémie Merlant (France)
  • I, the executioner de Ryoo Seung Wan

Cannes Première

77e Festival de Cannes - la Sélection Officielle- Cine-Woman
Anamaria Vartolomei est Maria dans le film de Jessica Palud
  • Everybody loves Touda de Nabil Ayouch (Maroc)
  • C’est pas moi de Léos Carax (France)
  • En fanfare d’Emmanuel Courcol
  • Miséricorde d’Alain Guiraudie (France)
  • Le roman de Jim d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu (France)
  • Vivre, mourir, renaitre de Gaël Morel (France)
  • Maria de Jessica Palud (France)
  • Rendez-vous avec Pol Pot de Rithy Panh (France)

Séances spéciales

  • Le fil de Daniel Auteuil (France)
  • Spectateurs d’Arnaud Desplechin (France)
  • Nasty de Tudo Giurgiu
  • L’invasion de Sergei Loznitsa (Ukraïne)
  • Ernest Cole, photographe de Raoul Peck
  • Apprendre de Claire Simon (France)
  • Lula d’Oliver Stone (Etats-Unis)
  • An unfinished film de Lou Ye (Chine)
  • La belle de Gaza de Yolande Zauberman

Rendez-vous spécial

  • L’art de la joie (épisode 1 de la série) de Valeria Golino (Italie)

Séances jeune public

  • Sauvages de Claude Barras (animation)
  • Angelo, dans la forêt mystérieuse de Vincent Paronnaud et Alexis Ducord (animation)

Cinéma de la plage

Chaque soir du 14 au 25 mai, à 21h30, sur la plage (et donc ouvert à tou.te.s). Les films sont présentés dans l’ordre de passage :

  • Transpotting de Danny Boyle (Royaume-Uni)
  • Moi aussi de Judith Godrèche (France) + Silex and the city de Jul (France) – animation
  • My way de Lisa Azuelos et Thierry Teston (France)
  • After Hours de Martin Scorsese (Etats-Unis)
  • Transmitzvah de Daniel Burman (Argentine)
  • Indigènes de Rachid Bouchareb (France)
  • Les contes de Terremer de Goro Miyazaki (Japon) + Porco Rosso de Hayao Miyazaki  (Japon) – animation
  • Exils de Tony Gatlif (France)
  • Slocum et moi de Jean-François Laguionie (France ) – animation
  • Opération Condor de Jackie Chan (Chine)
  • Les neuf Reines de Fabian Bielinsky (Argentine)
  • Phantom of the paradise de Brian de Palma (Etats-Unis)

La sélection immersive

Pour sa première édition, la sélection immersive compte 8 films en compétition et 6 hors compétition. 7 sont réalisés ou co-réalisés par des femmes, ce qui est un très bon score, compte tenu que la VR est souvent considérée comme plus technique, ce qui exclut souvent les femmes.

La compétition immersive

77e Festival de Cannes - la Sélection Officielle- Cine-Woman
Noire de Tania de Montagne, Stéphane Foenkinos et Pierre-Alain Giraud
  • En amour de Claire Bardainne, Laurent Bardainne et Adrien Mondot (France)
  • Evolver de Barnaby Steel, Ersin Han Ersin et Robin McNicholas (Royaume-Uni, France, Etats-Unis)
  • Human violins : prelude de Ioana Mischle (Roumanie, France)
  • Maya : naissance d’une super héroïne de Poulomi Basu et CJ Clarke (Royaume-Uni, France, Etats-Unis)
  • Noire de Tania de Montaigne, Stéphane Foenkinos et Pierre-Alain Giraud (France, Taïwan)
  • Telos I de Dorotea Saykaly et Emil Dam Seidel (Canada, Suède, Danemark)
  • The roaming de Mathieu Pradat (France, Luxembourg, Canada)
  • Traversing the mist de Tung-Yen Chou (Taïwan)

La sélection immersive non compétitive

  • Battlescar de Martin Allais et Nico Casavecchio (France, Etats-Unis)
  • Empereur de Marion Burger et Ilan J. Cohen (France, Allemagne)
  • Gloomy eyes de Fernando Maldonado et Jorge Tereso (Argentine, France, Etats-Unis)
  • Missing pictures : Naomi Kawase de Clément Deneux (France, Royaume-Uni, Taïwan, Luxembourg, Corée du Sud)
  • Notes on blindness d’Arnaud Colinart, Amaury La Burthe, Peter Middleton et James Spinney (France, Royaume-Uni)
  • Spheres de Eliza Mcnitt (Etats-Unis, France)
77e Festival de Cannes - la Sélection Officielle- Cine-Woman
Empereur de Marion Burger et Ilan J. Cohen

Le prix de la meilleure oeuvre immersive sera remis pour la première fois lors d’une cérémonie, le 23 mai 2024. Les oeuvres sont présentées à la fois au Cannes Cineum et à l’Université Côte d’Azur.

A voir aussi

Les cérémonies d’ouverture et de clôture du 77e Festival de Cannes seront retransmises en direct sur France T et sur Brut. C’est l’actrice Camille Cottin qui en sera la maîtresse de cérémonie

Et sinon, voir la sélection Cannes Classics dédiée à l’histoire du cinéma.

© Shochiku Co., Ltd. Hartland VillaNovaya/Atlas V, Reynard films
(Visité 71 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share