77e Festival de Cannes – 63e Semaine de la Critique

Share

La 63e Semaine de la Critique a révélé les 11 longs métrages et 13 courts de son édition 2024. Seulement 3 longs sont réalisés par des femmes, une proportion décevante. Du 15 au 23 mai.

Peut mieux faire

1050 films ont été soumis à la sagacité du comité de sélection de la 63e Semaine de la Critique, dirigé par Ava Cahen.

77e Festival de Cannes - 63e Semaine de la Critique- Cine-Woman
Blue Sun Palace de Constance Tsang, un des deux seuls films en compétition de la 63e Semaine de la critique réalisé par une femme

On pensait que la parité entre réalisatrices et réalisateurs était un fait acquis, surtout quand le choix se limite aux premiers et aux deuxièmes films où les femmes sont les plus présentes. Avec moins d’un tiers de la sélection, cette édition 2024 s’annonce très décevante de ce point de vue, d’autant plus que la plus ancienne section parallèle est habituellement un peu plus vertueuse sur le sujet.

77e Festival de Cannes - 63e Semaine de la Critique- Cine-Woman
The Brink of dreams, documentaire de Nada Riyadh & Ayman El Amir, le second film en compétition de la 63e Semaine de la critique réalisé par une femme

La sélection longs métrages

En compétition

  • Baby de Marcelo Caetano (Brésil – France – Pays-Bas)
  • Blue Sun Palace de Constance Tsang (États-Unis) – 1er film
  • Julie keeps quiet de Leonardo Van Dijl (Belgique – Suède) – 1er film
  • Locust de KEFF (Taïwan-France-États-Unis) – 1er film
  • La Pampa d’Antoine Chevrollier (France) – 1er film
  • The Brink of dreams de Nada Riyadh & Ayman El Amir (Egypte – France – Danemark – Qatar – Arabie Saoudite) – documentaire
  • Simon of the mountain de Federico Luis (Argentine – Chili – Uruguay) – 1er film

Séances spéciales

  • Les Fantômes de Jonathan Millet (France – Allemagne – Belgique) – film d’ouverture – 1er film
  • La mer au loin de Saïd Hamich Benlarbi (France – Maroc – Belgique – Qatar)
  • Les Reines du drame d’Alexis Langlois  (France – Belgique) – 1er film
  • Animale d’Emma Benestan  (France – Belgique-Arabie saoudite) – film de clôture

13 courts métrages, 10 en compétition et 3 en séance spéciale, sélectionnés parmi 2150 films visionnés, complètent le programme de la 63e Semaine de la critique. Elle se déroulera du 15 au 23 mai 2024 au Palais Miramar.

77e Festival de Cannes - 63e Semaine de la Critique- Cine-Woman
Animale d’Emma Benestan, film de clôture et un des 3 longs métrages réalisé par une femme de la 63e Semaine de la critique

Après leur présentation cannoise, les films de la 63e Semaine de la Critique prennent la clé des champs et partent rencontrer le public virtuel avec FestivalScope, puis en Corse, à Marseille, à Paris – du 5 au 10 juin- à la Martinique, au Luxembourg, au festival mexicain de Moreila puis enfin à Prague.

L’affiche de cette édition 2024 est composée à partir d’un photogramme du film Le Ravissement d’Iris Kaltenbäck, film révélé par la 62e Semaine de la Critique, et réunit les deux actrices Hafsia Herzi (de face) et Nina Meurisse (de dos).

(Visité 32 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share