Emilia Perez

Share

Une comédie musicale mexicaine complément déconstruite? On n’attendait pas Jacques Audiard sur ce registre. À tort. Car Emilia Perez est le film le plus réjouissant du 77e festival de Cannes. Peut-être une palme d’or ! 

Tous genres confondus

Emilia Perez, le dixième film de Jacques Audiard, débute par un contre-pied formidable. Une avocate (Zoe Saldana) prépare une plaidoirie pour défendre un homme auteur d’un féminicide. Elle est tellement convaincante qu’il est acquitté alors que tout l’accable. Ce qui lui vaut d’être convoquée par le chef d’un cartel de la drogue. 

Emilia Perez de Jacques Audiard - Cine-Woman
Rita Moro Castro, l’avocate (Zoe Saldana)

Ce mafieux lui demande l’impensable : organiser sa disparition pour qu’il puisse enfin vivre sa vie comme il l’entend depuis toujours : en femme. On ne négocie pas dans le milieu ultra-viriliste des narco-trafiquants. On s’exécute. L’avocate organise donc la transition de son client. Tout se passe à merveille. Sauf que celui-ci ne peut pas vivre sans ses enfants. 

Renversement des genres

On cherchait quelle réalisatrice allait mettre à bas le patriarcat dans cette compétition officielle du 77e Festival de Cannes. À tort ! C’est chez un mâle blanc de plus de 70 ans ( enfin un !) que les codes explosent. Et tous les codes! Ceux de la comédie musicale, ceux des films sur le narcotrafic, ceux sur la violence masculine. Tous ces aspects y sont mais d’une manière totalement inédite.

Emilia Perez de Jacques Audiard - Cine-Woman
Emilia Perez (Karla Sofia Gascon)

Dans une explosion de chants en espagnol écrits par la chanteuse Camille, un rythme soutenu à l’image sans temps morts, Jacques Audiard confie les rênes de son film à l’actrice trans Karla Sofia Gascon et tout devient hors norme et profondément réjouissant. A ses côtés Zoe Saldana en avocate ambitieuse mais humaine fait des merveilles. Tandis que Selena Gomez se limite à un petit rôle, celui de l’épouse bimbo du narcotraficant à l’époque où il était chef de clan. Le Mexique sert bien sûr de décor à l’ensemble même si tout aurait été tourné en studio à Bry-sur-Marne dans la banlieue parisienne. Pourtant, il ne manque rien : ni les références, ni l’ambiance… 

Hors norme

Emilia Perez est le dixième long métrage  de Jacques Audiard, sa première comédie musicale, son premier film féministe aussi. Il prouve une nouvelle fois qu’il est excellent réalisateur, aventureux, puisqu’aucune de ses œuvres ne se ressemblent, que chacun explore des genres différents. Et quand comme ici, tout semble réuni pour servir à la fois un propos original et fort, novateur et une forme riche, variée splendide, on ne peut qu’espérer qu’il figure au palmarès et le plus haut possible. Une palme d’or qui aurait vraiment du style et du sens. 

De Jacques Audiard avec Karla Sofia Gascon, Zoe Saldana, Selena Gomez, Edgar Ramirez etc…
2024- France – 2h10

Emilia Perez de Jacques Audiard est en compétition officielle au 77e Festival de Cannes et en lice pour la Palme d’Or. Sa sortie en salle est prévue le 28 août 2024. 

©ShannaBesson
(Visité 14 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share