Mi bestia

Share

Le 6 juin 1996 à Bogota, le monde change pour la réalisatrice, Camila Beltran. Mi Bestia s’inspire de sa vie, de ses souvenirs et des événements de ce jour-là. A l’Acid le 17 mai.

Croyances

En Amérique Latine, on ne lésine pas avec les superstitions. Dès le premier rayon de soleil, ce 6 juin 1996, la population colombienne redoute que le Diable ne s’invite en personne en ce jour d’éclipse de lune. 

Mi Bestia de Camila Beltran- Cine-Woman
Mila (Stella Martínez)

Mila, elle, a 13 ans et les préoccupations de son âge. Elle se sent attirée par un jeune homme qui n’arrête pas de la regarder. Elle doit s’arranger de l’indisponibilité de sa mère qui l’élève seule, de la frénésie sexuelle et de la douleur refoulée de sa baby sitter et des regards concupiscents de son beau-père. Mais la menace gronde. 

Devenir une autre

Quand on lui refuse la liberté qu’elle réclame sous prétexte que des jeunes filles de son âge disparaissent, son imagination s’invite et la convainc peu à peu d’accepter la transformation physique qui la guette, à son âge. 

Avec Mi Bestia, la réalisatrice signe un premier film autobiographique original, qui évolue bientôt vers le fantastique. Sans vraiment que le spectateur s’en rende compte. Ce jour d’éclipse est anxiogène : les reportages télé, les lumières, les regards, les attitudes… tout laisse à croire que la manière dont la journée va s’achever sera nettement plus angoissante que lorsqu’elle a commencé. Dans cette ambiance bien posée, c’est avant tout le point de vue de la jeune Mila qui prime. Et à son âge, son imagination est fertile.

Mi Bestia de Camila Beltran- Cine-Woman
Inquiétante Mila (Stella Martínez)

Ce qui est intéressant dans ce film, c’est que la réalisatrice embrasse tout ce qui fait la vie d’une adolescente : le lycée, la famille, les relations des parents, l’absence de liberté, les garçons, la religion, les animaux et surtout surtout son imagination. C’est plutôt bien vu, bien montré d’un point de vue sensoriel, plutôt bien interprété par les actrices et acteurs, notamment la jeune Stella Martinez. Le propos reste malgré tout un peu trop convenu pour emporter un enthousiasme béat. Mais Camila Beltran, déjà révélée avec ses courts métrages, s’invite comme un talent à suivre. 

De Camila Beltran avec Stella Martinez, Mallely Aleyda Murillo Rivas , Héctor Sanchez, Marcela Mar…
2024- Colombie/France- 1h25

Mi Bestia de Camila Beltran a été présenté le 17 mai à  l’Acid. Sa dte de sortie dans les salles françaises n’est pas encore connue, mais le film a un distributeur : New Story.

(Visité 16 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share