Les années super 8

Share

En 1972, la famille Ernaux achète une caméra. Ils filmeront leurs enfants et surtout leurs vacances, jusqu’à la séparation du couple en 1981. Ce que relatent Les années super 8, documentaire réalisé par Annie Ernaux et son fils David Ernaux-Briot.

1972- 1981 : La fin d’un monde

Pour la première fois, Annie Ernaux, grande spécialiste de la littérature autobiographique, se raconte aussi en images. Reprenant les films familiaux que son mari, Philippe Ernaux, a tournés, elle raconte et commente à sa manière très littéraire, la joie des moments partagés puis le délitement de son couple, qu’elle restitue dans le contexte politique de l’époque. C’est juste, plutôt court – 65 minutes- et finalement passionnant comme le témoignage d’une époque pleine d’espoir mais complètement révolue qu’elle inspecte avec son sens de l’observation si pertinent.

Les années super 8 d'Annie Ernaux - Cine-Woman

L’affiche des années super 8 d’Annie Ernaux

Comme toute famille « bourgeoise » de l’époque, les Ernaux, le père dans la fonction publique, la mère, prof de lettres et leurs deux enfants, Eric et David, acquièrent donc en 1972 une caméra Super 8 pour fixer leurs souvenirs.

Le film commence à Annecy où Philippe vient de prendre un poste conséquent et vivra au rythme des événements familiaux : les Noël, les vacances, les premiers exploits des garçons et les mutations du mari et donc de la famille jusqu’au déménagement dans la ville nouvelle alors en construction de Cergy-Pontoise. Le tout est porté par les explications qu’Annie Ernaux donne en voix-off – les films étant muets – et les observations que lui inspirent les images.

 

Les années super 8 ou la fin des illusions

Elle, qui se vit comme une transfuge de classe, est propulsée dans le monde « bourgeois » de son mari qu’elle accompagne parfois en représentations officielles. Ils sont de gauche, filent en voyage au Chili en 1972, en Albanie – rare et incroyable témoignage de l’époque tant le pays était fermé- ou à Moscou dont elle replace les images dans le contexte politique et de son engagement. Les vacances familiales ont lieu au Maroc, à la Clusaz, au Portugal, à Londres ou en Espagne où les enfants apprennent à nager, à visiter ou à faire du ski.

Les années super 8 d'Annie Ernaux - Cine-Woman

Annie Ernaux et ses deux fils sur le Lac d’Annecy

A mesure que les garçons grandissent, Annie Ernaux prend ses distances avec son mari dont elle garde pourtant le nom jusqu’à aujourd’hui. Elle commence à écrire, en secret, est aussitôt publiée chez Gallimard. Mais ses récits, ses réflexions sur sa vie de femme, d’épouse, auront raison de cette vie rangée.

Les années super 8 d'Annie Ernaux - Cine-Woman

Un des fils d’Annie Ernaux à Noël

Mettant en parallèle l’avènement si attendue de la gauche avec l’élection de Mitterrand, la publication de La femme gelée et la dissolution de ce mariage, elle revient sans nostalgie mais avec une réelle mélancolie sur cette période de sa vie. Ces petits films familiaux sont alors une porte d’accès touchante à son univers, celui qu’elle décrit avec la précision méthodique de l’écriture blanche qui la caractérise dont elle reprend le principe en lisant à haute voix le texte qui accompagne ces images.

C’est aussi intéressant de voir cette écrivaine s’approprier l’image, elle dont deux romans viennent coup sur coup d’être adaptés au cinéma : Passion Simple par Danielle Arbib et L’évènement par Audrey Diwan.

Documentaire d’Annie Ernaux et de Davide Ernaux-Briot

2022 – France- 65 mn

Les années super 8 d’Annie Ernaux et de David Ernaux-Briot a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs 2022. Sa date de sortie en salle est prévue le 14 décembre 2022, mais le film est d’ores et déjà disponible sur Arte.tv

(Visité 400 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share