La colline aux coquelicots

Share

La note Cine-Woman : 2/5

A partir de 10 ans

A Yokohama, juste avant les JO de 1964. Umi, une jeune adolescente pleure chaque jour la disparition de son père en hissant des drapeaux. Pour combler son absence, elle s’occupe de la pension que sa famille gère depuis toujours puis se rend au lycée. Là-bas, elle découvre que quelqu’un lui a dédié un poème magnifique dans le journal de l’école. Serait-ce le séduisant Shun? Comment va-t-elle réussir à entrer en contact avec l’auteur? Et n’aurait-il pas plus à partager qu’il n’y paraît? 

C’est à un véritable voyage dans les années soixante japonaises que le fils de Hayao Miyazaki, Goro, nous convie ici. Un voyage nostalgique et émouvant, celui d’une jeunesse solidaire, en pleine quête d’émancipation vis-à-vis de l’autorité mais fort respectueuse de ses ancêtres. On y parle d’une époque où les hommes manquent à l’appel, où les histoires familiales sont confuses, où les jeunes filles comme les garçons vivent leurs premiers émois amoureux. Un Japon d’avant le boom économique où les valeurs sont fortes et les possibles nombreux. Pas sûr que malgré ses qualités ce film séduise les enfants, mais leurs parents se régaleront. 

Réalisé par Goro Miyazaki

2011 – Japon -1h31

En partenariat avec Grains de sel

(Visité 4 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share