A jamais

Share

Filmer l’absence et lui donner corps dans une performance filmique. Voilà le propos et l’audace d’A jamais,  nouveau film de Benoit Jacquot. Il est porté et scénarisé par la toute jeune artiste Julia Roy.

Sens et absence

Une toute jeune femme a redonné le goût de vivre à un réalisateur beaucoup âgé qu’elle. Il l’épouse alors qu’il vient tout juste d’être quitté par une actrice avec qui il a vécu 11 ans.

A jamais de Benoit Jacquot - Cine-woman

Mathieu Amalric (Rey) et Julia Roy (Laura)

Enfermé dans une vaste maison qui donne sur la mer, le réalisateur se remet au travail. Il reprend un scénario qu’il avait laissé en suspens depuis longtemps. Mais, alors que tout semble lui sourire à nouveau, il disparaît.

A jamais, jusqu’à l’obsession

La jeune femme n’a plus qu’à faire son deuil. Et alors qu’elle ne semblait pas ébranler par ce décès brutal,  elle n’arrive pas à l’oublier et le revoit partout, jusqu’à l’obsession.

A jamais de Benoit Jacquot - Cine-woman

Julia Roy (Laura)

Adapté par la toute jeune Julie Roy  du roman The body artist de Don DeLillo est un film léger et audacieux. Une œuvre, une performance plutôt que donne Julie Roy qui interprète aussi Laura. Et que met en scène habilement Benoit Jacquot avec une fraîcheur inattendue et un dispositif très léger.

Dans la maison 

Conçu dans un minimalisme bienvenu, le film joue d’un personnage inattendu : cette maison aux pièces immenses et au mobilier épuré, mais à l’âme et aux esprits puissants.  Son architecture brute, sa décoration minimale permettent d’aborder l’absence, le thème du film et de lui donner une forme inédite qui prend tout son sens dans ma dernière séquence du film.

A jamais de Benoit Jacquot - Cine-woman

Mathieu Amalric (Rey) et Julia Roy (Laura)

A jamais est un objet différent, étonnant, plus proche de la performance filmique que d’un récit classique. Intéressant donc.

De Benoit Jacquot, avec Mathieu Amalric Julia Roy, Jeanne Balibar…

2016 – France/ Portugal – 1h26

A jamais de Benoit Jacquot était présenté au TIFF 2016, le festival de Toronto, et hors compétition à la Mostra de Venise 2016.

© Alfama Films

(Visité 1 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share