In Vigneaux Veritas

Share

Caroline Vigneaux promet de dire la vérité, à sa façon et avec humour, dans son nouveau spectacle, In Vigneaux Veritas. Au théâtre Edouard VII jusqu’au 30 mars 2024, partout en France ensuite. 

One #meetoo show

#metoo a libéré la parole et le phénomène est apparu tellement massif qu’il a permis une (certaine) écoute. Ensuite, il a fallu aux femmes le temps de s’autoriser à… à écrire, à se souvenir, à parler de leur cas personnel et parfois à en rire.

In Vigneaux Veritas de Caroline Vigneaux - Cine-Woman
Le nouveau spectacle de Caroline Vigneaux

Caroline Vigneaux est sur la liste.  Elle a mis le confinement à profit pour revenir sur son passé et pour s’interroger avec une profondeur sur les relations femme/homme, sur sa vocation d’humoriste. Elle se questionne aussi sur la problématique de l’âge, elle qui se voit au sommet d’une pyramide, qu’elle a gravi jusque-là à la force des ses envies, de ses désirs et de ses blessures et qu’elle s’apprête à descendre. Un poste d’observation stratégique qui lui donne la hauteur nécessaire pour décrypter son époque. 

Des débuts difficiles

Après avoir affirmé sa volonté de dire la vérité sur ces sujets, à sa manière, Caroline Vigneaux commence par un sketch étrange sur la vie en EHPAD. 

Drôle d’entrée en matière pour un spectacle réussi et dont la qualité s’améliore au fur et à mesure qu’il passe de scènes hilarantes à d’autres plus glaçantes mais émouvantes. Grâce à un jeu assez habile d’aller et retour entre les différentes séquences de son show, elle montre sa progressive prise de conscience des sujets qui l’ont percuté et qui percutent la société actuelle. Pour cela, elle raconte avec humour les traumatismes qui l’ont malgré tout construite : un père disparu plus démonstratif de son autorité que de ses sentiments et de son affection pour sa fille dont elle peine à faire le deuil, ses relations aux hommes…

In Vigneaux Veritas de Caroline Vigneaux - Cine-Woman
Caroline Vigneaux au théâtre Edouard VII

Ce qui est malin, c’est qu’elle commence souvent par un sujet qui pourrait sembler anodin mais qui finit par prendre tout sens quand elle revient y faire référence par la suite. Un bon exemple  est son sketch sur l’orthographe qui finit par démontrer l’absurdité des arguments qui s’opposent à l’écriture inclusive.

Caroline Vigneaux aurait pu se passer d’être parfois si explicative – sur le premier et le second degré par exemple, mais elle doit bien connaître son public -. En revanche, elle est parfaite quand elle retrouve l’argumentaire d’une plaidoirie et renforce sa démonstration de données objectives, de chiffres, d’explications historiques . Là, on valide, à la fois, son talent, son sens de la provocation, son éloquence d’ancienne avocate et cette singularité qui la hisse au dessus de la moyenne des humoristes actuel.le.s.

In Vigneaux Veritas, seule en scène  de et avec Caroline Vigneaux.
Au théâtre Edouard VII, à Paris, du mercredi au samedi à 19h, jusqu’au 30 mars 2024 puis en tournée en France.
@justinelephay
(Visité 22 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share