28e Festival du Film de Sarlat

Share

Les femmes sont à l’honneur du 28e Festival du film qui se déroule à Sarlat du 12 au 16 novembre 2019.

Le 28e Festival du Film de Sarlat mise sur les femmes

Autres temps, autres moeurs. Le nouveau délégué général du Festival du Film de Sarlat, Jean-Raymond Garcia, a annoncé la couleur. Ce rendez-vous conçu il y a 30 ans pour favoriser la rencontre des lycéens et du milieu du cinéma croit que les réalisatrices et les femmes plus largement sont l’avenir du cinéma. Depuis le temps que Cine-Woman le dit !

Sarlat 2019 - Cine-Woman.fr

L’affiche du 28e Festival du film de Sarlat

Les jeunes l’ont inauguré, lundi 11 novembre 2019, en regardant La pointe courte, le premier film d’Agnès Varda., puis le documentaire FilmakErs de Julie Gayet et Mathieu Busson. Ce festival sans compétition mais avec un prix du public, s’est ouvert à tous, le lendemain, avec Proxima d’Alice Winocour. Et l’une des premières actions a été la signature de la Charte 50/50 favorisant la parité, faisant du Festival du film de Sarlat le 111e signataire de cet engagement. 

Plus de dix films de réalisatrices à découvrir à Sarlat

La programmation est à l’avenant. En six jours, plus de 35 longs métrages sont à découvrir, parmi lesquels plus d’une dizaine réalisée par des femmes. Un ratio plus que correct même si pas encore paritaire.

Sarlat 2019 - Cine-woman.fr

Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda est le film au programme du baccalauréat 2020, décrypté par NT Binh

A noter encore les ateliers professions, tous (sauf le cinéma d’animation) éclairés que par des expertes et un focus sur Agnès Varda, dont Cléo de 5 à 7 a été retenu comme film du baccalauréat 2020 (fait rarissime, il se pourrait même que ce soit la première fois qu’un film de réalisatrice ait été choisi!).

Le programme

La sélection officielle

  • Proxima d’Alice Winocour
  • Docteur ? De Tristan Séguéla
  • La vérité de Hirokazu Kore-eda
  • Les éblouis de Sarah Suco
  • Les parfums de Grégory Magne
  • Chanson douce de Lucie Borleteau
  • Papi Sitter de Philippe Guillard

La sélection Tour du monde

  • Adam de Maryam Touzani
  • Adoration de Fabrice du Welz
  • Benni de Nora Fingscheidt
  • First Love de Takashi Miike
  • Freedom de Road Rathjen
  • Jeune Juliette d’Anne Emond
  • L’orphelinat de Sharbanoo Sadat
  • La dernière vie de Simon de Léo Karmann
  • Le lac des oies sauvages de Diao Yinan
  • Les héros ne meurent jamais d’Aude Léa Rapin
  • Les siffleurs de Corneliu Porumboiu
  • Lil’buck : real swan de Louis Wallecan
  • Made in Bangladesh de Rubaiyat Hossain
  • Monos d’Alejandro Landes
  • Nuestras Madres de César Diaz
  • Official secrets de Gavin Hood
  • Pahokee, une jeunesse américaine de Ivete Lucas et Patrick Besnan
  • Swallow de Carlo Mirabella-Davis
  • Systeme K de Renaud Barret
  • Toutes les vies de Kojin de Diako Yazdani
  • Un fils de Mehdi M. Barsaoui
  • Un vrai bonhomme de Benjamin Parent
  • Une mère incroyable de Franco Lolli

Autres films programmés

  • Augustine d’Alice Winocour
  • Le voyage du prince de Jean Laguionie et Xavier Picard
  • Fidelio l‘odyssée d’Alice de Lucie Borleteau
  • Le meilleur reste à venir d’Arnaud de la Patellière et Mathieu Delaporte
  • Just kids de Christophe Blanc

Et deux programmes de films courts.

Ateliers profession

  • Distributrice avec Eglantine Stasiecki (Jour 2 Fête)
  • Directrice de la photographie avec Pascale Marin
  • Scénariste avec Laurette Polmanss
  • Cinéaste d’animation avec Serge Elissalde

Un coup de projecteur sur l’oeuvre d’Agnès Varda, dont le film Cléo de 5 à 7 a été retenu comme le film du baccalauréat 2020, avec la projection de  ses films, des conférences par les spécialistes Camille Dupuis et NT Binh.

(Visité 23 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share