Festival du film italien de Villerupt

Share

Le 45e festival du film italien de Villerupt a rendu son verdict en honorant des réalisatrices, le thème de cette édition. Rendez-vous en Lorraine jusqu’au 13 novembre 2022 pour revoir les films du palmarès.

Les réalisatrices italiennes à l’honneur

Depuis 45 ans, le cinéma italien a rendez-vous à Villerupt, en Lorraine, et traverse allègrement la frontière pour irradier au Luxembourg. Il faut dire que la ville française d’une petite dizaine de milliers d’habitants est l’ancien poste frontière et un berceau de la sidérurgie dopée, au temps de sa splendeur, à l’immigration italienne. Et que Esch, sa voisine luxembourgeoise, est capitale européenne de la culture 2022. 

Le festival du film italien de Villerupt est copieux : il dure 17 jours. Il a commencé le 28 octobre pour se clore le 13 novembre 2022 et devrait accueillir, comme chaque année, pas loin de 40 000 spectateurs. Pour sa 45e édition, il proposait 19 films en compétition, 14 hors compétition, une section Panorama riche de 20 longs métrages, une pièce de théâtre, Les Ritals de et avec Bruno Putzulu et adaptée du roman de Cavanna, ainsi qu’un focus sur l’histoire de la région de Villerupt en 4 films et un ciné-concert.

Un thème : une femme à la caméra

Mais surtout, cette 45e édition du festival du film italien de Villerupt mettait à l’honneur les femmes et leur contribution au cinéma. Un hommage était rendu à la grande Lina Wertmüller, première réalisatrice sélectionnée à l’Oscar et disparue en décembre 2021, en six films, dans le cadre d’un thème plus large intitulé : Une femme à la caméra. Onze films de réalisatrices de venaient compléter une exposition de photo, baptisée Regards au féminin et consacrée aux réalisatrices du nouveau millénaire. Une conférence, intitulée « Les réalisatrices italiennes : une histoire en pointillé », a même été donnée par Cine-Woman le 3 novembre en soirée.

Etaient ainsi à (re)voir :

Les six films de Lina Wertmüller programmés sont rarement accessibles ni sur grand écran, ni sur les plateformes et encore moins en DVD ou Blu ray :

45e Festival du film italien de Villerupt - Cine-Woman

Mimi metallo blessé dans son honneur avec Giancarlo Giannini et Mariangela Melato

  • Les Basilischi (1963)
  • Mimi métallo blessé dans son honneur (1972)
  • Film d’amour et d’anarchie (1973)
  • Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été (1974)
  • Chacun a son poste et rien ne va (1974)
  • Pasqualino (1975)

Les onze films de réalisatrices du nouveau millénaire :

45e Festival du film italien de Villerupt - Cine-Woman

Fiore gemello de Laura Luchetti

  • Cosmonauta de Susanna Nicchiarelli (2009)
  • Into paradiso de Paola Randi (2010)
  • Corpo céleste d’Alice Rohrwacher (2011)
  • Miele de Valeria Golino (2013)
  • Vierge sous serment de Laura Bispuri (2015)
  • Le ultime cose de Irene Dioniso (2016)
  • Maternal de Maura Delpero (2017)
  • Fiore gemello de Laura Luchetti (2018)
  • Saremo giovani et bellissimi de Letizia Lamartire (2018)
  • Maladetta Primavera d’Elisa Amoruso (2020)
  • Piccolo corpo de Laura Samani (2021)

Le palmarès du 45e festival du film italien de Villerupt

Le palmarès qui a été remis le jeudi 10 novembre est à l’unisson. Ont été primés d’un amilcar :

45e Festival du film italien de Villerupt - Cine-Woman

Amanda de Carolina Cavalli, amilcar du jury

  • Amanda de Carolina Cavalli, amilcar du jury
  • Les 8 montagnes de Charlotte Vandermeersch et Felix van Groeningen, amilcar de la critique et des exploitants
  • Interdit aux chiens et aux italiens d’Alain Ughetto, amilcar du public
  • Acqua e anice de Corrado Ceron, amilcar du jury jeunes

La réalisatrice Francesca Archibugi a, elle, reçu l’amilcar de la ville de Villerupt, un prix honorifique pour l’ensemble de son oeuvre. Son film le plus récent et douzième long métrage, Le colibri, a été projeté en clôture de la cérémonie de remise des prix.

Un regret pour cette édition dédiée aux réalisatrices : qu’elles n’aient pas été plus nombreuses dans la plupart des sélections, même si elles trustent les meilleures places du palmarès. . En compétition, seuls quatre films de femmes cinéastes concourraient :

  • Amanda de Carolina Cavalli
  • Calcinculo de Chiara Bellosi
  • Le 8 montagne de Charlotte Vandermeersch et Felix van Groeningen
  • Settembre de Giulia Louise Steigerwalt

Dans les autres sélections, ont été montrés :

45e Festival du film italien de Villerupt - Cine-Woman

Berenice Bejo et Pierfrancesco Favino dans Le colibri de Francesca Archibugi, Amilcar 2022

  • Le colibri de Francesca Archibugi (Almicar 2022)
  • Les Amandiers de Valeria Bruni-Tedeschi
  • Las leones, documentaire d’Isabel Achaval et Chiara Bondi
  • Marcel ! de Jasmine Trinca 
  • Querido Fidel de Viviana Calo

Soit un total de 26 longs métrages sur les 74 retenus cette année, soit un ratio de près de 20%, c’est-à-dire plus que la proportion de films réalisés par des italiennes chaque année qui n’est que d’un timide 12%.

En revanche, les jurys ont été très féminins. L’actrice Anne Consigny a présidé le jury officiel composé de l’autrice Giselda Gargano, de la réalisatrice Geneviève Mersch, de la réalisatrice et productrice Nina Robert et du producteur Jesus Gonzalez. Et Cine-Woman, celui de la critique. Le festival du film italien de Villerupt a aussi la bonne idée de compter un jury d’exploitants de salle de cinéma. Rendez-vous en novembre 2023 pour la 46e édition.

(Visité 20 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share