Sidewalk stories

Share

Dès 8 ans

Dans les années 1980, New York n’était pas encore la ville ultra-chic qu’elle est devenue aujourd’hui. Il y avait encore des cireurs de chaussures, des joueurs de backgammon et des sans-abris qui passaient le plus clair de leurs temps dans la rue, donnant à la ville une animation très particulière, été comme hiver.

Homeless

Le film réalisé et interprété par Charles Lane raconte cette époque. Il joue un artiste des rues, établi aux alentours de Washington Square, qui assiste dans une ruelle désaffectée au meurtre d’un homme, papa d’une fillette.

Charles Lane nourrissant la petite dans Sidewalk storiesLe peintre recueille l’enfant et, alors que sa propre vie n’est déjà qu’une véritable survie, il va se débrouiller pour prendre soin de la petite, la protéger du froid intense qui les mord tous les deux, la nourrir, l’habiller et surtout la chérir. Ce couple d’errants étonnant dans la ville suscite de drôles de rencontres.

Bel hommage au Kid

De toute évidence, ce film muet, tourné dans un noir et blanc magnifique, lumineux, et tourné dans la rue par un hiver glacial parmi les sdf, est un hommage appuyé au Kid de Chaplin. Sauf qu’il décrit une époque pas si lointaine, où la pauvreté était galopante, la solidarité des exclus une réalité et le besoin de protéger et d’aimer une valeur signifiante. Est-ce toujours le cas aujourd’hui ?

De Charles Lane, avec Charles Lane, Nicole Alysia, Sandye Wilson, Darnell Williams, Trula Hoosier

1989 – USA – 1h38

En partenariat avec Grains de Sel

Les autres sorties du 9 octobre sur cine-womanPrisoners de Denis Villeneuve, La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche, la Palme d’or de Cannes 2013, le dernier Disney, Planes et le beau premier film Vandal d’Hélier Cisterne.

(Visité 3 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share