Monsieur

Share

Un jeune indien riche tombe amoureux de son employée de maison. Monsieur, la première fiction de Rohena Gera, était en compétition à la Semaine de la Critique et a été primé. Sa sortie est prévue en décembre 2018.

Un amour impossible

Ratna n’a pas le choix. Quand son patron la rappelle alors qu’elle en vacances dans son village, elle doit rentrer fissa à Bombay pour tenir sa maison. Elle est la domestique de Monsieur. Elle était déjà la servante du couple avant qu’Ashwin ne rompe brutalement ses noces. Depuis, ils cohabitent.

Monsieur de Rohena Gera - Cine-Woman

Tillotama Shome (Ratna) a quitté la campagne pour Bombay

Ratna est dévouée et discrète. Plus qu’aucune des femmes que fréquente Ashwin, elle le connaît et pourrait même le comprendre. Il faut dire qu’il est charmant, ultra-riche mais gentil, attentionné avec son employé. Il est même fasciné par le désir de Ratna de s’extraire de sa situation peu enviable de jeune veuve, condamnée à financer sa belle-famille et à ne plus jamais avoir de vie à elle. Ratna a un projet, une ambition qu’admire et qu’encourage Ashwin. Ils se comprennent tant qu’ils tombent amoureux. Mais en Inde, un maître ne peut pas aimer son employée.

S’extirper de ses origines

Cette histoire d’amour impossible, délicatement interprétée et mis en scène, nous plonge au cœur de la société indienne contemporaine dans laquelle perdurent de cruelles inégalités -on ne parle pas de castes ici-.  Ashwin représente le fils de famille riche idéal, éduqué aux Etats-Unis et revenu en Inde pour travailler avec sa famille. Il se heurte aux traditions mais les entretient à sa façon, sans vraiment le vouloir. Ashwin n’est pas un rebelle. Mais, il prend conscience que ce qu’on souhaite pour lui n’est pas forcément ce qu’il désire.

Monsieur de Rohena Gera - Cine-Woman

Vivek Gomber (Ashwin) et Tillotama Shome (Ratna)

Ratna, elle, a moins de choix même si la réalisatrice la perçoit plus libre. Elle vient de la campagne pauvre et traditionnelle. Devenue veuve très jeune, elle reste définitivement liée à la famille de son mari, qui la considère comme responsable de sa mort. Il n’y a qu’en ville qu’elle peut s’imaginer un autre avenir que celui tout tracé auquel elle était prédestinée. Elle rêve de devenir couturière, styliste et ne peut accomplir ce projet que loin de siens et qu’avec l’aide de Monsieur.

Monsieur ou les paradoxes de l’Inde moderne

Film subtil et simple que les relations interdites par des conventions sociales trop fortes, Monsieur dresse un portrait intéressant des nouvelles élites indiennes (auxquelles appartient la réalisatrice Rohena Gera) formées dans les meilleures écoles occidentales et qui se soumettent à nouveau aux traditions familiales et culturelles quand elles rentrent au pays, tout en les supportant mal.

Monsieur de Rohena Gera - Cine-Woman

Tillotama Shome (Ratna) au dessus de Bombay

Sans les juger, Rohena Gera réussit à décrire leurs pouvoirs et leurs entraves, celles qui les empêchent d’être heureux alors que tout leur ait donné. Elle fait toutefois de Ratna, la domestique, le personnage principal de ce film romantique. C’est elle qui sera capable d’impulser le changement d’une société corsetée, emprisonnée dans des certitudes d’un autre âge. Elle n’a rien à perdre et cette volonté farouche, cette détermination qui séduit Monsieur, qui, lui, n’a pas fait grand chose pour être et avoir ce qu’il est et ce qu’il a.

De Rohena Gera, avec Tillotama Shome, Vevek Gomber…

2018 – France/ Inde- 1h39

Monsieur de Rohena Gera était en compétition à la Semaine de la Critique. Il a reçu le Prix de la Fondation Gan à la diffusion et sortira en France le 26 décembre 2018.

(Visité 29 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share