Les délices de Tokyo

Share

Naomi Kawase signe un film aussi délicat que gourmet : les délices de Tokyo. Succulent!

Délicate douceur japonaise

Un film de Naomi Kawase est toujours un régal pour les yeux. Le filmage est soigné, la lumière parfaite, chaque plan est composé pour magnifier ce qu’il tend à montrer  : du vent dans les cerisiers en fleurs, une jeune fille en uniforme songeuse au dessus d’une rivière, un trottoir jonché de pétales blancs…

Cuisine raffinée

Quand, en plus, cette réalisatrice japonaise très douée se décide de réveiller nos papilles, autant dire que le plaisir devient complet. Car, évidemment, en plus d’allier les saveurs gustatives et olfactives à la beauté visuelle, elle profite de toute cette splendeur pour nous révéler ce que, justement, ce Japon contemporain s’évertue à cacher.

Les trois protagonistes des délices de Tokyo

Sentaro fabrique et vend des dorayakis, ces petits gâteaux japonais composés de deux crêpes fourrées au « an », une purée d’haricots rouges. Sa petite boutique marche bien et ravit de gourmandise les jeunes lycéennes du coin. Sentaro a d’ailleurs besoin de renfort.

La face sombre des délices de Tokyo

Tokue, une vieille dame lunaire de 70 ans, propose son aide que Sentaro refuse plusieurs fois avant d’accepter, séduit par la qualité exceptionnelle de son « an ». Bientôt, la boutique ne désemplit plus…

Tokue cuisant la pâte des dorayakis, ces délices de Tokyo

Au Japon comme ailleurs, le succès suscite convoitises et médisances. A cette période prospère méritée, va bientôt succéder un épisode plus sombre. Elle révèlera en douceur toujours mais en profondeur, l’histoire taboue, cachée de chacun des protagonistes. Tous trois sont des parias que la société contemporaine n’hésite pas à mettre à son ban.  Ou plutôt à qui elle n’offre aucune chance de salut.

La recette du bonheur et du succès

Avec une délicatesse infinie, Naomi Kawase s’est inspiré d’un roman de Durian Sekugawa, révèle l’histoire cachée de Tokue, de Sentaro et d’une des jeunes lycéenne qui vient souvent à la boutique, trois chemins de vie qui finissent par s’unir pour donner le meilleur : ce concentré de talents diffus qui cuisine les meilleurs dorayakis de la ville dont Kawase prend un plaisir de gourmande à en filmer la confection dans les moindres détails. Un Régal!

De Naomi Kawase avec Kirin Kiki, Masatoshi Nagase, Kyara Uchida…

2015 – Japon/ France/ Allemagne – 1h53

A lire aussi la recette des dorayakis par Naomi Kawase

(Visité 12 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share