Hugo Cabret

Share

La note Cine-Woman : 4/5 

Dès 9 ans

Martin Scorsese a de la mémoire. Il avait déjà rendu un vibrant hommage aux films fondateurs du cinéma américain et un autre, plus médiocre, au cinéma italien. Là, il s’intéresse là aux tout-débuts du septième art et donc au cinéma français. Pas aux frères Lumière tournés vers le documentaire, mais à l’inventeur du spectacle cinématographique, Georges Méliès. Et, comme Martin Scorsese est aussi un fabuleux conteur, il choisit évidemment une fiction pour rendre cet hommage. En adaptant « L’invention de Hugo Cabret », livre signé Brian Selznick, il rejoint sans fausse note l’univers déjantée et merveilleux du créateur des premiers effets spéciaux. 

Hugo Cabret est un jeune orphelin qui vit dans une gare. Le seul héritage que lui a laissé son père, horloger, avant de mourir est un vieil automate qu’il peinait à réparer. Une machine de forme humaine, extraordinaire, capable d’écrire. Le jeune garçon n’a qu’une idée en tête : remettre ce robot en état de marche pour enfin capter le message que son père lui a sûrement laissé avant de partir. En fait, c’est un univers entier qu’il va découvrir, celui du magicien du cinéma, Georges Méliès.

De Méliès, il reste aujourd’hui assez de peu de choses. Des films plus ou moins complets, des objets… et un chef d’oeuvre :  son fameux Voyage dans la lune. Si Scorsese en rappelle la genèse dans Hugo Cabret, ce court-métrage est à découvrir, pour la première fois, dans son intégralité et en couleur. Serge Bromberg, spécialiste des restaurations désespérées, raconte le long processus qui a vu naître puis quasiment disparaître ce fameux Voyage, alors même que la Lune souriante, percutée par un obus est une des images les plus emblématiques du cinéma mondial.

Aucun des deux films n’a été conçu spécialement pour les enfants. Pourtant, l’un comme l’autre leur fera découvrir une partie de l’histoire d’aujourd’hui, la construction d’un monde irréel et fabuleux et d’une aventure merveilleuse qui sont aujourd’hui ceux du cinéma, puis de la télévision et même finalement des jeux vidéos.

de Martin Scorsese 

Avec Ben Kingsley, Sacha Baron Cohen, Asa Butterfield, Chloë Grace Moretz, Emily Mortimer, Jude Law

2011 – USA – 2h08

En partenariat avec Grains de Sel


(Visité 4 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share