27e Festival Biarritz Amérique Latine

Share

Le 27e Festival Biarritz Amérique Latine fera sensation avec un des huit films en compétition, La Flor d’une durée de 14h ! Sinon, l’Uruguay est à l’honneur. Du 24 au 30 septembre 2018, Cine-Woman y sera en tant que membre du jury presse. Vous suivez ?

La Flor et le reste

Même l’organisation en a été changée. D’habitude, le Festival Biarritz Amérique Latine met face à face 10 longs métrages de fiction. Il n’y en aura que 8 cette année, à cause de l’exceptionnelle durée de La Flor (14h). L’œuvre de l’argentin de Mariano Llinas qui s’est imposé comme le film événement du dernier Festival International du film de Locarno, sans être primé, sera projetée en trois fois, la première partie le mardi, la deuxième le mercredi et la dernière le jeudi. Et une seule fois.

Le 27e Festival Biarritz Amérique Latine - Cine-Woman

L’affiche du 27e Festival Biarritz Amérique Latine qui se tient du 24 au 30 septembre 2018

Ce n’est pas la seule innovation du 27e Festival Biarritz Amérique Latine. Antoine Sebire signe sa première édition en tant que délégué général. Mais, le principe reste le même : trois compétitions de films (courts et longs métrages fiction, documentaires) départagés par des jurys différents. Avec un coup de projecteur sur un pays invité, l’Uruguay, et sur toute la culture latino américaine (littérature, musique ou photographie).

La compétition 

Longs métrages

28 films sont en compétition : huit longs, dix courts et dix documentaires. Deux fictions, cinq documentaires et cinq courts-métrages, sont réalisées ou co-réalisées par des femmes.

Le 27e Festival Biarritz Amérique Latine - Cine-Woman

La Flor de Mariano Llinas

  • Compañeros de Álvaro Brechner – Uruguay, Argentine, Espagne (123’)
  • Cómprame un revólver de Julio Hernández Cordón – Mexique, Colombie (90’)
  • Deslembro de Flávia Castro – Brésil, France (96’)
  • Dry Martina de Che Sandoval – Chili, Argentine (95’)
  • La Flor de Mariano Llinás – Argentine (808’)
  • La muerte del maestro de José María Avilés – Equateur (63’)
  • Malambo, el hombre bueno de Santiago Loza – Argentine (71’)
  • Pájaros de verano (Les oiseaux de passage) de Cristina Gallego et Ciro Guerra – Colombie, Mexique, Danemark, France (125’)

Le jury

  • Laurent Cantet, réalisateur et président du jury
  • Agathe Godard, directrice de la photographie
  • Mathias Énard, écrivain
  • Marie Gillain, actrice
  • Sophie Mirouze, déléguée générale du festival international du film de La Rochelle
  • Marcela Saïd, réalisatrice

L’Abrazo du meilleur film est doté de 7000€, le prix du jury de 3000€, tous remis au distributeur français.

Documentaires

Le 27e Festival Biarritz Amérique Latine - Cine-Woman

Teatro de Guerra de Lola Arias

  • Amanecer de Carmen Torres (Colombie)
  • Anos Luz de Manuel Abramovich (Argentine)
  • Bixa Travesty de Claudia Priscilla et Kiko Goifman (Brésil)
  • Buenos Aires al Pacifico de Mariano Donoso (Argentine)
  • La musica de las esferas de Marcel Beltrán (Cuba, Etats-Unis)
  • Locura al aire d’Alicia Cano et Leticia Cuba (Uruguay)
  • M d’Eva Villaseñor (Mexique)
  • Modelo Estereo du Collectif Mario Grande (Colombie, France)
  • Nosotros las piedras de Álvaro Torres Crespo (Costa Rica, Mexique)
  • Teatro de Guerra de Lola Arias (Argentine, Espagne, Allemagne)

Le jury

  • Catalina Villar, cinéaste colombienne et présidente du jury
  • Bénédicte Thomas, distributrice française (Arizona films distribution)
  • Roméo Langlois, journaliste et grand reporter français.

Le cinéaste primé reçoit une bourse de 2500€

Courts-métrages

  • Campo Magnético de Juan Manuel Bugarín (Argentine, Cuba – 7’)
  • Carbon de Carlos Vargas Recalcati (Chili – 14’)
  • El Laberinto de Laura Huertas Millán (Colombie, France – 21’)
  • El verano del Leon Electrico de Diego Céspedes (Chili – 22’)
  • Guaxuma de Nara Normande (Brésil, France – 15’)
  • Mamartuile d’Alejandro Saevich (Mexique – 11’)
  • No me imagino siendo vieja de Martina Juncadella (Argentine – 12’)
  • Nuestro canto a la guerra de Juanita Onzaga (Colombie, Belgique – 14’)
  • O Órfao de Carolina Markowicz (Brésil – 15’)
  • Repulsa d’Eduardo Morotó (Brésil – 20’)

Le jury

  • Jayro Bustamante, cinéaste (Guatemala)
  • Aurélie Chesné, conseillère de programme à France Télévisions
  • Caroline Maleville, programmatrice à la Cinémathèque Française

Le film primé est acheté et donc diffusé par France Télévision

Cine-Woman participe au jury au titre du Prix du Syndicat Français de la critique, aux côtés de Anne-Claire Cieutat (Bande à part) et de Damien Leblanc (Première, Trois couleurs). La délibération donnera lieu à un débat public, le samedi 29 septembre 2018, à 17h15, au Village du Festival situé dans le Casino de Biarritz.

Les évènements du 27e Festival Biarritz Amérique Latine

Parmi toutes les animations proposées au Festival Biarritz Amérique Latine, sont à noter : un hommage à l’écrivain uruguayen Juan Carlos Onetti, des concerts de Luciano Supervielle, Roda do Cavaco, Monsalve y los Forajidos, Salsafon, La Dame Blanche, Kumbia Boruka et de Daniel Mille et son quintet, une exposition de photographies uruguayennes contemporaines et une rencontre débat sur le thème : Uruguay : une terre de progressisme ?

De nombreuses avant-premières sont aussi organisées:

Le 27e Festival Biarritz Amérique Latine - Cine-Woman

Los silencios de Beatriz Seigner

  • Benzhino de Gustavo Pizzi (Brésil, Uruguay)
  • Cassandro the exotico de Marie Losier (France)
  • Les héritières de Marcelo Martinessi (Paraguay, Uruguay)
  • Les frères del Herrio d’Ismael Rodriguez (Mexique)
  • Los silencios de Beatriz Seigner (Brésil, Colombie, France)
  • Mai da Bai d’Imanol Eppherre, Eider Ballina Mondragon et Ann Baskaran (Chili)
  • Mon meilleur ami de Martin Deus (Argentine)
  • Pachamama de Juan Antin (France)
  • Mon père d’Alavro Delgado (Pérou, Allemagne, Norvège)
(Visité 35 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share