Un Etat du monde 2024

Share

C’est un des rendez-vous les plus intéressants du cinéma contemporain. Le festival Un Etat du Monde s’invite pour la 14e fois au Forum des Images du 25 au 31 janvier 2024 avec la réalisatrice Laura Poitras en invitée d’honneur et un programme bien rempli, riche en découvertes. Incontournable.

Comment va le monde ?

Si le cinéma sert à quelque chose, c’est bien à dresser à un temps T, un Etat du monde. C’est l’ambition de ce festival, de ce rendez-vous plus que pertinent, qui s’invite, pour la 14e année, au Forum des Images à Paris. Et sans doute parce qu’il n’y a plus de doute – le monde va mal -, la programmation de l’édition 2024 est époustouflante.

Un Etat du monde 2024 - Cine-Woman
La réalisatrice Laura Poitras, invitée d’honneur d’Un Etat du monde 2024

A toute seigneuresse, tout honneur. C’est la réalisatrice Laura PoitrasToute la beauté et le sang versé, Lion d’Or 2022 à Venise – qui est l’invitée principale. Elle partagera sa méthode de travail lors d’une master class (le samedi 27 janvier à 16h30). Elle présentera sa trilogie consacrée au 11 septembre – dont deux films inédits en France, en plus de Citizenfour qui lui a valu un Oscar en 2015-. Enfin, elle a choisi trois films pour sa carte blanche :

  • La zone d’intérêt de Jonathan Glazer, Grand Prix du Festival de Cannes 2023 (film d’ouverture)
  • The green border d’Agnieszka Holland, prix spécial du jury à la Mostra de Venise 2023
  • Queendom d’Agniia Galdanova, inédit qui traite de Gena Marvin, artiste LGBTQIA+, persécutée en Russie.
Un Etat du monde 2024 - Cine-Woman
Green Border d’Agnieszka Holland

Un Etat du monde, de l’Iran à la Biélorussie

A côté de ce programme déjà alléchant, sont à l’affiche :

  • une rétrospective de la réalisatrice camerounaise Rosine Mbakam avec l’avant-première de son premier long métrage, Mambar Pierrette 
  • une carte blanche à l’anthropologue Chowra Makaremi, autrice de Femme ! Vie! Liberté! 
  • une carte blanche à l’écrivain Camille de Toledo qui interroge les traumas du corps face au chaos du monde et recevra d’autres experts pour en débattre :
  • une initiation à la contre cartographie avec une exposition et la venue de la géographe Nephtys Swer
  • un hommage au cinéma indépendant belarus
  • des images du conflit israélo-palestinien
  • de la résistance birmane…
Un Etat du monde 2024- Cine-Woman
Lina Soualem et Hiam Abbas dans Bye, bye Tibériade de Lina Soualem

A chaque fois, les thématiques soulevées ou les invité.e.s viennent avec un choix de films ou convient d’autres spécialistes pour débattre. Et cela sans compter les sept avant-premières qui closent chaque journée. Outre celles annoncées ci-dessus, il y aura :

  • Bye, bye Tibériade de Line Soualem
  • La bête de Bertrand Bonello
  • Los de abajo d’Alejandro Quiroda.

Au total, Un Etat du monde regroupe une quarantaine de projections et pas mal de débats et de rendez-vous à découvrir du 25 au 31 janvier au Forum des Images, à Paris.

©Jan Stürmann 2mb/ Condor Films/ Thomas Bremond-Beall Productions

(Visité 33 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share