J11 – 75e Festival de Cannes

Share

En ce J11 – 75e Festival de Cannes, on attend le palmarès. Et le voilà !

Le palmarès du 75e Festival de Cannes

Si beaucoup de prix ont déjà été remis, la palme d’or et tous les prix de la compétition officielle sont remis ce soir, samedi 28 mai 2022. La cérémonie est retransmise sur France 2 à compter de 20h30.

J11 - 75e Festival de Cannes - Palmarès - Cine-Woman

Ruben Östlund, le réalisateur de Triangle of Sadness et palmé d’or pour la seconde fois

En attendant, il fait beau. Pour éponger la fatigue, la plage de Cannes s’offre à nous. J’opte pour une petite plage publique à droite du port, histoire de sortir du flux incessant de la Croisette et me mettre à l’écart. Raté ! En nageant au loin je tombe sur Minhtam, une amie monteuse que je n’ai pas vue depuis des lustres. Et on a le même programme du jour : plage, profiter de la toute dernière projection avant le palmarès, R.M.N de Cristian Mungiu, déjà palmé d’or pour 4 mois, 3 semaines, 2 jours en 2007 et présent au palmarès 2016 avec son film précédent, Bacalauréat.

J11 – 75e Festival de Cannes, on attend le palmarès : la dernière séance

En attendant 16h, heure de la projection, on nage, on bronze, on papote. Catherine Corsini aussi est là, bientôt suivi de tout le jury et de l’équipe de la Queer palm… Ca devient la plage la plus hype de Cannes! Après un pan bagnat sur la plage (j’en rêve depuis le début du Festival), je file me doucher et faire la queue pour rentrer à la projection qui, depuis le début, doit être une des plus courues avec celle d’Elvis ou de Top Gun 2. Ca fait déjà deux fois que le dernier film que je rattrape comme ça, le dernier jour, rafle la Palme d’or. Ca avait été le cas pour Une affaire de famille de Kore Eda en 2018 et pour Parasite de Bong Joon Ho en 2019. L’an passé, en tant que membre du jury CST, j’avais tout vu en temps et en heure.

J11 - 75e Festival de Cannes - Palmarès - Cine-Woman

Les réalisatrices Maïmouna Doucou et Jianying Chen avec Yousry Nasrallah, le président du jury Courts métrages

Ce ne sera pas le cas cette fois-ci. La cérémonie de remise de prix que je suis à côté de Binh, plume de Positif et frère de Minhtam (décidément!) depuis la salle Debussy, ma salle préférée c’est-à-dire sans montée des marches et avec un public de journalistes. On m’a conseillé l’expérience très contractée et très commentée puisqu’il n’y pas l’enjeu du Grand Théâtre Lumière voisin. C’est vrai que c’est cool et que dès les premières (longues) prises de parole en chinois, en japonais puis en farsi, tout le monde rigolait. Pareil avec le fougueux baiser de Charlotte Vandermeersch à son co-réalisateur Felix van Groeningen de Le Otto montagne, prix du jury ex-aequo. En revanche, quand Claire Denis est passée devant Lukas Dhont pour recevoir le Grand Prix du jury, après un bug audio, la salle a hué… puis applaudit à tout rompre Lukas Dhont et enfin Ruben Östlund. Avant de dévoiler l’intégralité du palmarès de la sélection officielle, un salut amical à Maïmouna Doucouré, sublime comme toujours en rouge cette fois, pour remettre la palme d’or du court-métrage. Et à la très maligne Carole Bouquet qui, en embrassant le président du jury, Vincent Lindon, vole la vedette à la fougue de Charlotte Vandermeersch.

Le palmarès du 75e Festival de Cannes

  • Palme d’or : Triangle of sadness (Sans filtre) de Ruben Östlund
  • Grand prix ex-aequo : Close de Lukas Dhont et Stars at Noon de Claire Denis
  • Prix de la mise en scène : Decision to leave de Park Chan-Wook
  • Prix du scénario : Boy from heaven de Tarik Saleh
  • Prix du Jury ex-aequo : Eo de Jerzy Skolimowski et Le Otto Montagne de Charlotte Vandermeersch et Felix van Groeningen 
  • Prix du 75e : Tori et Lokita de Jean-Pierre et Luc Dardenne
  • Prix d’interprétation féminine : Zar Amir Ebrahimi dans Holy Spider d’Ali Abbasi
  • Prix d’interprétation masculine : Song kang-ho de Broker de Kore Eda Hirokazu.

Courts métrages

  • Palme d’or : The water murmurs de Jianying Chen
  • Mention spéciale : Lori de Abinash Bikram Shah

Un certain regard

  • Prix Un certain regard : Les pires réalisé par Lise Akoka et Romane Guéret
  • Prix du Jury : Joyland de Saim Sadiq
  • Prix de la mise en scène : Metronom d’Alexandru Belc
  • Prix de la meilleure performance ex-aequo : Vicky Krieps dans Corsage de Marie Kreutzer et Adam Bessa dans Harka de Lotfy Nathan
  • Prix du meilleur scénario : Mediterranean fever de Maha Haj
  • Coup de coeur : Rodeo de Lola Quivoron

Caméra d’or

  • Caméra d’or : War pony de Riley Keough et Gina Gammel
  • Mention : Plan 75 d’Hayakawa Chie
(Visité 44 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share