60e Semaine de la critique

Share

La 60e semaine de la critique, la plus ancienne section parallèle du Festival de Cannes, fête en 2021 six décennies de premiers et seconds films. Pour l’occasion, elle dope sa sélection et de s’offrir un président du jury hors pair. Du 7 au 15 juillet 2021.

60 ans de premiers films

La Semaine de la critique 2021 s’offre une riche sélection pour ses 60 ans : 13 longs métrages dont 6 films en séances spéciales. Pour cela, elle met un gros coup de projecteur sur le jeune cinéma français, en retenant pas moins sept longs métrages, surtout présentés en séance spéciale.

60e Semaine de la critique - Cine-Woman

Soixante ans et beaucoup de flou pour cette affiche tirée de It follows de David Robert Mitchell, un ex de la Semaine de la Critique

C’est aussi hors compétition que les réalisatrices sont les plus nombreuses. Ce qui reste injuste puisque de fait, cela leur donne moins de chances de participer au palmarès. Or, on sait tous que c’est ce qui reste… Du 7 au 15 juillet 2021, les sept films de la compétition seront départagés par un jury présidé par le réalisateur roumain Cristian Mungiu, Palme d’or 2007 pour son deuxième film, 4 mois, 3 semaines, 2 jours. 

A noter aussi que c’est à l’occasion que la Semaine de la critique s’offre une nouvelle déléguée générale : Ava Cahen, qui remplacera Charles Tesson, à l’issue de cette édition.

Compétition

60e Semaine de la critique - Cine-Woman

Adèle Exarchopoulos est Cassandre, l’héroïne de Rien à foutre de Julie Lecoustre et Emmanuel Marre

  • Amparo de Simon de Mesa Soto – Colombie/Suède/Allemagne/Qatar- 1er film
  • Feathers d’Omar El Zohairy – France/Egypte/Pays-Bas/Grèce – 1er film
  • La femme du fossoyeur de Khadar Ayderus Ahmed – Finlande/Allemagne/ France – 1er film
  • Libertad de Clara Roquet – Espagne / Belgique – 1er film
  • Olga de Elie Grappe – Suisse/Ukraine/France – 1er film
  • Piccolo corpo de Laura Samani – Italie/France/Slovène – 1er film
  • Rien à foutre de Julie Lecoustre & Emmanuel Marre – Belgique/France – 1er film

Séances spéciales de la 60e Semaine de la Critique

60e Semaine de la critique - Cine-Woman

Robuste de Constance Meyer avec Deborah Lukumuena

  • Robuste de Constance Meyer – France – 1er film – Film d’ouverture
  • Bruno Reidal de Vincent Le Port – France – 1er film
  • Petite nature de Samuel Theis – France
  • Une jeune fille qui va bien de Sandrine Kiberlain – France – 1er film
  • Les amours d’Anaïs de Charline Bourgeois-Taquet – France – 1er film – séance du 60e anniversaire
  • Une histoire d’amour et de désir de Leyla Bouzid – France – film de clôture

Courts métrages

60e Semaine de la critique - Cine-Woman

Lili toute seule (Duo Li) de Zou Jing

  • Brutalia, days of labour de Manolis Mavris – Grèce/Belgique
  • Duo Li de Zou Jing – Chine/ Hong Kong / Singapour
  • Fang Ke de Hao Zhao & Yeung Tung – Chine
  • Inherent de Nicolai GH Johanssen – Danemerk
  • Interfon 15 d’Andrei Epure – Roumanie
  • Ma shelo nishbar d’Elinor Nechemya – Israël
  • Noir-soleil de Marie Larrivé – France
  • Safe de Ian Barling – Etats-Unis
  • Soldat noir de Jimmy Laporal-Trésor – France
  • Über Wasser de Jela Hasler – Suisse
(Visité 45 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share