100 grands films de réalisatrices

Share

Les femmes ont aussi largement contribué à l’histoire du cinéma. La preuve avec ces 100 grands films de réalisatrices, écrit par Véronique Le Bris, préfacé par Julie Gayet et publié chez Arte Editions et Gründ. En vente le 4 mars 2021.

Un cinéma d’héroïnes

« Et vous, quel votre film préféré? » A cette question habituelle, vous saurez désormais répondre que c’est celui d’une réalisatrice. Pourquoi pas l’admirable Allemagne mère blafarde d’Helma Sanders-Brahms ou le très dérangeant We need to talk about Kevin de la brillante Lynne Ramsay. Ou bien encore La fée aux choux, formidable première fiction de l’histoire du cinéma et réalisée par l’incontournable Alice Guy.

100 grands films de réalisatrices de Véronique Le Bris - Cine-Woman

En librairie le 4 mars 2021

Elles sont donc nombreuses les réalisatrices talentueuses. Mais elles sont trop atomisées dans l’histoire du cinéma pour qu’on ait pleinement conscience de leur apport fondamental. Les regrouper, dédier un ouvrage exclusif à leurs films et seulement à eux n’avait jamais été fait ni en France, ni à l’étranger. Le concevoir sous la forme d’un guide qui n’est pas ni pratique, ni critique mais qui raconte pourquoi et comment cette oeuvre-là est importante redonne à ces cinéastes la place qui est la leur dans l’histoire du cinéma.

100 grands films et un regard nouveau

Leurs oeuvres sont à la fois puissantes, dérangeantes ou rigolotes. Elles contribuent à chaque fois à enrichir le regard et témoignent à leur manière que l’humanité se regarde et se reproduit dans son ensemble. Pas à moitié. Et non à travers les yeux de quelques-uns. Et il devient vite perceptible qu’il leur a fallu être audacieuses pour exister, pour créer. Avouer ainsi que la fiction a été inventée par Alice Guy à l’âge de 23 ans. Reconnaître que le premier long métrage d’animation européen est celui de Lotte Reiniger. Ou attribuer à Haïfa Al Mansour, le premier film d’Arabie Saoudite et qu’il traite de la condition féminine. Que la nouvelle vague française ou tchèque n’aura été la même sans Agnès Varda ou Vera Chytilova, le cinéma expérimental américain ou autrichien, sans Maya Deren ou le néoréalisme italien sans Elvira Notari. 

100 grands films de réalisatrices de Véronique Le Bris - Cine-Woman

Le premier long métrage d’animation européenne a été réalisée par une femme

Dans un premier temps, il convient de remercier tous ceux qui ont bien voulu participer au Tops 5 de Cine-Woman. Cette démarche est à la base de ce livre et tous les choix cités par les personnes interviewées ont été pris en compte dans la liste définitive. Ils n’y figurent pas tous. Et pour plusieurs raisons. Parce qu’il a fallu faire des choix, celui par exemple de ne citer qu’un seul film par réalisatrice, quand parfois, souvent plusieurs de leurs oeuvres méritaient d’y figurer. Amplement. Et consacrer à chaque film deux pages. Les éditrices ont, elles, tenu à ce que chaque film soit facilement disponible.  « En un clic », ont-elles dit. En un clic qui rétribue les droits d’auteur des cinéastes serait plus juste. Il a aussi fallu retracer toute l’histoire du cinéma, depuis ses tout-débuts en mars 1896 et jusqu’à aujourd’hui. Et parcourir le monde entier. En 100 films, le défi était audacieux.

A vous de faire vos listes désormais ou bien d’ouvrir les yeux pour découvrir un autre pan du cinéma. Celui des réalisatrices et très souvent de leurs héroïnes puissantes, badass, conquérantes, complexes, désirantes, aimées ou aimantes.

100 grands films de réalisatrices de Véronique Le Bris est préfacé par Julie Gayet. Il est édité par Arte Editions et Gründ. Le 4 mars 2021 en libraire.

(Visité 211 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share