Roulez jeunesse

Share

Dans Roulez jeunesse le premier film de Julien Guetta, Éric Judor dévoile une autre facette de son talent sans s’éloigner de l’univers enfantin qui est le sien.

Judor, j’adore

Alex vit dans sa grosse dépanneuse jaune. Toute la journée, il ramène les égarés de la route à leur bercail. Un jour, il tombe sur Prune et sa Mercedes rouge déglinguée. Elle est sexy et immobilisée, elle l’invite à boire un verre.

Roulez Jeunesse de Julien Guetta - Cine-Woman

Eric Judor (Alex) dépanne Marie Kremer (Prune)

A son réveil, le lendemain matin, Alex découvre Kurt, un gamin de 5/6 ans puis Otis, un bébé. Personne d’autre n’est là pour eux, il va donc devoir s’en occuper.

Roulez jeunesse ou apprendre à grandir

Mais Alex est immature. À 43 ans, il vit chez sa maman qui dirige aussi la société de dépannage. Elle lui laisse peu de place, il n’a pas l’habitude des responsabilités. Mais, les péripéties dans lesquelles l’entraine sa rencontre avec Kurt et Otis vont l’aider à s’émanciper. Sans se renier.

Roulez Jeunesse de Julien Guetta - Cine-Woman

Eric Judor (Alex), les deux enfants et la dépanneuse

Depuis qu’il est apparu avec son humour décalé et enfantin, Éric Judor (Alex) a conquis son public. À sa manière, drôle et personnelle, il joue les abrutis comme personne et surtout de telle manière qu’on ne puisse pas le prendre de haut.

Eric Judor, à votre service ! 

On soupçonnait sa capacité à nous émouvoir. Il y parvient même si sur ce registre, on le sent encore un peu dans la retenue. Le voir déambuler la combinaison noue autour de la taille ou au volant de sa dépanneuse jaune restent des moments intenses, moins de séduction que de charisme, au charme particulier.

Roulez Jeunesse de Julien Guetta - Cine-Woman

Eric Judor (Alex) partage sa vie avec sa dépanneuse

La première séquence de « conversation avec les dépannés » est efficace et construit son personnage, bienveillant mais finalement plutôt heureux, à l’aise avec les gens quand il ne fait pas trop s’impliquer. La suite prouvera que son empathie est réelle, sincère même si cela doit remette en cause le monde tel qu’il était construit autour de lui.

La belle surprise de l’été 2018

La réalisation d’abord nerveuse puis sobre de Julien Guetta fait de Roulez jeunesse une des belles surprises de l’été 2018. Surtout quand autour d’Eric Judor, le casting est idéal. Brigitte Roüan en mère – patronne est parfaite, comme d’habitude. Laure Calamy, Philippe Duquesne,et les autres offrent la touche professionnelle, décalée et sympathique nécessaire.

Roulez Jeunesse de Julien Guetta - Cine-Woman

Brigette Roüan (Antoinette) et la bande du garage

Quant aux enfants, le petit Ilan Debrabant (Kurt) est aussi charismatique et touchant qu’il parle comme un charretier, Louise Labeque (Tina) est aussi insupportable et attachante, comme une ado. Même le BB est top!

De Julien Guetta, avec Eric Judor, Laure Calamy, Brigitte Roüan, Philippe Duquesne, Ilan Debrabant, Louise Labeque…

2018 – France – 1h24

© Celine Nieszawer;  I.Mathie ; Le pacte.
(Visité 47 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share