L’amour flou

Share

Comment se séparer sans tout détruire? En étant inventif. Voilà le sujet de L’amour flou, le film de Romane Bohringer et Philippe Rebbot qui n’a rien à voir avec la myopie.

Vivre sépartement

Ils se sont aimés, beaucoup, jusqu’à faire deux enfants. Dix ans plus tard, l’amour s’en est allé. Comment préparer l’après ?  Avec méthode, répond Romane Bohringer. D’accord confirme Philippe Rebbot, plus attaché à son chien qu’à une approche rationnelle de sa vie.

L'amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot - Cine-Woman

Philippe Rebbot, Rose, Raoul et Romane Bohringer en plein déménagement

Quand ils se séparent, plutôt que de se déchirer, ils décident de s’organiser. Ils vendent leur maison et Romane imagine la solution parfaite : vivre dans deux appartements séparés mais que la chambre de leurs enfants réuniraient.

Une séparation réussie

Sans dissimuler aucun obstacle, ni aucune étape, L’amour flou revient de manière amusante, parfois cocasse sur leur vie commune et la construction de leur séparation. Rien n’est épargné ni les beuveries de l’un, ni les rendez-vous amoureux de l’autre, ni la pression familiale des parents qui s’affolent de l’avenir. Même le chien a le droit à ses scènes.

L'amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot - Cine-Woman

Romane Bohringer et Philippe Rebbot

Leur séparation acquiert ainsi une portée plus large que leur cas personnelle avec ses hésitations, ses progrès comme ses retours en arrière. Pas sentimentaliste du tout, cette comédie prend définitivement le parti de sourire de la situation, de ne pas la dramatiser. Et même si elle reste sincère, la rupture est traitée sans les heurts, les engueulades qui ont pourtant sans doute fait partie du lot.

L’amour flou, la rupture douce

Le charisme des acteurs/réalisatrices, leur bohème et leur volonté de réussir leur séparation est plutôt bienvenue. Leur inventivité aussi. Il y a toutefois quelques ratages : les longues scènes avec le chien et Reda Kateb, réduit à jouer un imbécile heureux, sont lourdingues et répétitives.

L'amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot - Cine-Woman

La famille dans la zone floue du nouvel appartement

L’ensemble reste chaleureux et sympathique sans toutefois jamais résoudre une question : pourquoi avoir déménagé alors que la maison initiale aurait sans doute pu se prêter à un tel partage?

De Romane Bohringer et Philippe Rebbot, avec Romane Bohringer, Philippe Rebbot, leurs enfants Rose et Raoul, Richard Bohringer, Reda Kateb, Clémentine Autain…

2018 – France -1h37

L’amour flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot était présenté en avant-première au 11e Festival du Film Francophone d’Angoulême.

© Escazal Films
(Visité 26 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share