Bovary

Share

Une fois n’est pas coutume, Cine-woman recommande vivement une pièce de théâtre… très cinématographique : Bovary, les films sont plus harmonieux  que la vie de Cendre Chassanne. A voir dans le cadre de son Focus Femmes ! à la Maison des Metallos jusqu’au 17 septembre 2017 puis un peu partout en France jusqu’en mars 2018. 

Bovary en abîme

Adapter Madame Bovary, le roman de Gustave Flaubert, en une pièce de théâtre contemporaine d’à peine plus d’une heure, il fallait le faire. Tenir en haleine une salle en étant seule en scène, aussi. Un pari que relève haut la main Cendre Chassanne, qui écrit, mis en scène et joue cette Bovary contemporaine.

Cendre Chassagne dans Bovary, les films sont plus harmonieux que la vie - Cine-Woman

Cendre Chassanne dans Bovary – Les films sont plus harmonieux que la vie

L’idée lui est venue en relisant le roman de Flaubert, à l’âge de 35 ans. Avec une certitude : « c’est Truffaut qui aurait dû faire le film plutôt que Chabrol« . A partir de cette réflexion, Cendre Chassanne imagine une conversation à trois, entre elle-même, Flaubert et Truffaut, pour donner un point de vue à l’adaptation cinématographique qu’elle aurait souhaité voir.

Bovary aujourd’hui

Cendre Chassanne interpelle le public auprès de qui elle justifie ses choix, parle de ses hésitations, ses interprétations. Elle peaufine avec lui sa lecture du roman et l’interprétation qu’elle souhaite lui donner. Surtout, elle valide auprès de lui la pertinence de l’oeuvre de Flaubert aujourd’hui, sa mélancolie si contemporaine grâce à des séances filmées intégrées à sa pièce.

Cendre Chassagne dans Bovary, les films sont plus harmonieux que la vie - Cine-Woman

Pauline Gillet Chassanne, filmée dans Bovary

Honnêtement, c’est le point faible de sa mise en scène. En grande partie parce que le cinéma ne souffre pas de faibles moyens alors que le théâtre en gère bien mieux le minimaliste. Mais, le parti pris de l’adaptation dans un film contemporain de Madame Bovary, les interpellations aux morts, les insomnies de la dame sont suffisamment bien écrites pour qu’on lui pardonne. Le propos est intelligent, original et porté avec une vigueur par l’actrice seule en scène.

De et avec Cendre Chassanne. Mise en scène de Cendre Chassanne et Pauline Gillet Chassanne. Durée : 1h10. 

Du 12 au 17 septembre 2017, à la Maison des Métallos -75011 Paris. Et en tournée en France jusqu’en mars 2018.

Le programme Focus Femmes ! de la Maison des Métallos se poursuit dès la semaine prochaine avec King Kong Théorie (du 19 au 24 septembre 2017).

©Octave Paute

(Visité 24 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share