Baden baden

Share

La galère fantaisiste d’une jeune trentenaire paumée qui retrouve un sens à sa vie non pas à Baden Baden mais à Strasbourg. Le premier film, charmant de Rachel Lang.

Galère fantaisiste à Strasbourg 

Il est rare qu’un film soit aussi intrigant dès ses premières images. Dans un plan-séquence de 4 ou 5 mn, on suit une jeune fille comme si on était assis à côté d’elle dans une voiture. Sauf qu’on ne sait pas du tout où elle va, ni qui lui parle. On comprend juste assez vite qu’Ana, la jeune fille donc, celle qui conduit, ne va pas trop fort, qu’elle est perdue.

Salomé Richard et Claude Gensac dans Baden Baden de Rachel Lang

Salomé Richard et Claude Gensac

Dans le scène qui suit, elle se prend un engueulo si violent qu’on aimerait pas être sa place. D’ailleurs, qu’elle est sa place à Ana? Elle non plus n’en a aucune idée. Tant qu’à faire, elle n’a qu’à retourné à Strasbourg, la vie d’où elle vient et où elle a plaisir à retrouver sa grand-mère, une sacrée bonne femme qui a passé un peu trop de temps au fonds de sa baignoire dans un bain glacé.

Attention travaux! 

Pour lui éviter un nouveau séjour involontaire dans sa salle de bains, Ana décide de remplacer la baignoire par une douche. Et là tout se détracte… Et finira par se recoller, avec plus ou moins de perte.

Salomé Richard dans Baden Baden de Rachel Lang

Salomé Richard

Comédie décalée de l’air du temps, Baden Baden raconte l’errance désenchantée mais amusante d’une jeune femme de 26 ans qui a perdu ses repères. En revenant à Strasbourg, d’une certaine manière sur ses bases, elle va régler ses vieux dossiers, à sa façon très personnalle. Sans trancher, sans juger, en laissant la vie décider pour elle.

Baden baden, une rafraichissante station estivale

Et cette errance est charmante, décalée, portée par la rafraîchissante Salomé Richard. Une garçonne aussi effarouchée, peu sûre d’elle qu’elle peut être incroyablement séductrice sexy tout en étant habillée comme un sac, traînant son mal être dans un short trop grand et un Marcel échancré. Il faut dire qu’il fait chaud en été à Strasbourg et que Salomé/Ana a le charme des filles nature qui séduisent parce qu’elles ne le cherchent pas mais qui provoquent tout un tas de rencontres improbables.

Salomé Richard dans Baden Baden de Rachel Lang

Encore une histoire de douche!

Elle est bien entourée aussi, Salomé Richard. Sa grand-mère est jouée avec la voix gouilleuse de Claude Gensac, sa mère est la lunaire Zabou Breitman et d’une kyrielle d’amis/ amants interprétés par Swann Arlaud, Olivier Chantreau ou Lazare Gousseau. Et remarquablement servie par des dialogues et des répliques percutants.

Salomé Richard dans Baden Baden de Rachel Lang

Au karaoké

Baden Baden, le premier film de Rachel Langa la gravité de la vie et le charme de ceux qui s’en débrouillent comme ils peuvent, essayant de trouver une place en s’y rendant utiles… Ou pas.

De Rachel Lang, avec Salomé Richard, Claude Gensac, Zabou Breitman, Swann Arlaud, Olivier Chantreau, Lazare Gousseau…

2016 – France – 1h33

©chevaldeuxtrois_tarantula
(Visité 92 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share