Noura rêve

Share

Prise en étau entre sa vie et celle qu’elle voudrait, Noura rêve. Hinde Boujemaa, la réalisatrice, en profite pour critiquer de manière acerbe l’organisation sociale archaïque de la Tunisie.

Choisir sa vie ou pas

Noura est blanchisseuse dans un hôpital. Elle élève seule ses trois enfants puisque leur père Jamel est en prison. Avant qu’il ne sorte, Noura espère obtenir le divorce. Noura rêve car elle est amoureuse de Lassad, un mécanicien qui lui veut du bien.

Noura rêve de Hinde Boujemaa - Cine-Woman

Noura (Hend Sabri) et ses enfants rendent visite à leur père Jamel (Lofti Abdelli) en prison

Le contexte est tendu. Apparemment, en Tunisie, l’adultère est puni de cinq ans de prison pour les deux amants. Il leur faut donc être discrets. Quant au divorce, il est autorisé mais pas forcément bien vu des fonctionnaires qui bloquent parfois les dossiers.En attendant, Noura rêve toujours et espère bientôt vivre son nouvel amour au grand jour.

Brusque retour à la réalité

Contre toute attente et sans prévenir, Jamel est libéré. Il reprend donc sa place au sein de sa famille et retrouve ses mauvaises fréquentations. Noura est devenue distante. Jamel commence à se douter de quelque chose. Il n’est pas du genre à être tendre avec ceux qui entravent ses projets. Noura ne rêve plus. Elle va devoir faire face à une réalité qu’elle n’a jamais imaginé.

Les contraintes de la vie des femmes dans le Maghreb sont un sujet de plus en plus présent sur les écrans. Le viol, les naissances hors mariages, les grossesses non désiréesl’intégrisme  tous ces sujets ont fait l’objet de films remarquables récemment. Noura rêve aborde un autre aspect qui concerne cette fois une femme plus âgée, installée dans une vie qu’elle a peut-être choisie mais dont elle ne veut plus. Et le problème est le même. Elle ne peut décider de son sort, seule. La société, les hommes le feront pour elle. Le libre arbitre, pour une femme, n’existe tout simplement pas. Qu’elle agisse maladroitement ou pas, seul le rêve est possible.

Les femmes des classes populaires, premières victimes

Tous ces films scrutent aussi, et Noura rêve n’y fait pas exception, la classe modeste encore plus que moyenne tunisienne pour laquelle le choix est encore moins possible. Le manque d’argent est criant, l’appartement beaucoup trop petit pour y vivre à cinq. Et pourtant ce n’est pas le moteur de Noura, même si elle déteste être mariée à un escroc.

Noura rêve de Hinde Boujemaa - Cine-Woman

Lassad (Hakim Boumsaoudi) et Noura (Hend Sabri) heureux

Son amant est mécanicien, à peine plus riche. Au moins est-il honnête! La réalisatrice en profite aussi pour dénoncer la corruption endémique, et la police en prend pour son grade. Mais la loi et le contrôle social sont tellement liberticides qu’il est quasiment impossible de les respecter à la lette. À ce jeu, ce sont les traditions et le système qui fonctionnent et bien sur la loi du plus fort.

Noura rêve grâce à Hend Sabri

Noura a joué mais elle a perdu. Elle paiera cher son rêve d’une vie choisie. Dans ce scénario cruel, Hend Sabri, brillante interprète de Noura, fait des étincelles. On est avec elle quand elle s’évade, avec elle quand elle imagine des lendemains meilleurs, et toujours là quand elle résiste à son mari. Elle illumine le film dans quasiment tous les plans !

Noura rêve de Hinde Boujemaa - Cine-Woman

Formidable Hend Sabri dans Noura rêve

Le mari et l’amant sont eux un peu plus falots, surtout l’amant qui peine à prendre l’épaisseur nécessaire. Signifiant au passage qu’ailleurs le rêve de Noura ne serait pas inaccessible. Quant à la mise en scène, elle reste sobre et naturaliste du début jusqu’à la fin cruelle mais tangible du film.

De Hinde Boujemaa avec Hend Sabri, Lofti Abdelli, Hakim Boumsaoudi…

2019 – Tunisie/Belgique/France – 1h32

Noura rêve de Hinde Boujemaa était en compétition au 6e Festival International du Film de Saint Jean de Luz. Hend Sabri a reçu une mention du prix d’interprétation féminine. Sortie 13 novembre 2019.

© Paname Distribution

 

(Visité 118 fois, 5 visite(s) aujourd'hui)
Share