Les Tops 5 d’Isabelle Giordano

Share

Les femmes et le 7ème art, c’est une longue histoire mal connue. Pour l’honorer, Cine-Woman demande à tou(te)s les 5 films de femmes et les 5 rôles féminins qui les ont marqués. Isabelle Giordano, la directrice générale d’Unifrance, l’organisme chargé de promouvoir le cinéma français dans le monde, nous a confié ses listes.

Les choix d’Isabelle Giordano

Pas facile de coincer Isabelle Giordano, la directrice générale d’Unifrance, pour lui arracher ses tops 5. Depuis qu’elle a en charge la promotion du cinéma français dans le monde, elle est plus souvent entre deux avions que dans les salles de projection où l’on avait l’habitude de la croiser, lorsqu’elle était encore journaliste pour Canal+, France Inter ou Europe 1.

Isabelle Giordano

Isabelle Giordano, la directrice générale d’Unifrance

Mais, comme elle revendique haut et fort défendre le rôle des femmes dans le cinéma, elle a composé sa liste. Consciencieusement.  « Comme un devoir de vacances » a-t-elle précisé en rendant sa copie entre Noël 2016 et le jour de l’an 2017. Voici donc ses choix.

Ca tombe plutôt bien puis janvier est le mois du cinéma français pour le monde entier. C’est la 19e année qu’Unifrance organise à Paris les Rendez-vous du cinéma français, le plus grand marché et le plus grand press junkett du cinéma français. Du 12 au 16 janvier 2017, 480 acheteurs et 100 journaliste provenant de 50 pays découvriront 115 films français et rencontreront les 130 talents qui les accompagnent. Les festivités ont débuté avec le film Dalida de Lisa Azuelos.

Et pour tous les internautes fans des films français, Unifrance organise un festival en ligne. My French Film Festival met en compétition 10 longs métrages et des courts métrages qu’un jury présidé par Pablo Trapero départagera. Les films sont visibles sur le web du 13 janvier au 13 février 2017. Les courts sont accessibles gratuitement, les longs dans certains pays seulement. Cette édition rend hommage à une femme, Françoise Dorléac, disparue il y a 50 ans, à travers un court-métrage inédit signé Philippe Labro.

Mes 5 films de femmes préférés

1 – 36 Fillette de Catherine Breillat (1988)

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Etienne Chicot et Delphine Zentout dans 36 Fillette de Catherine Breillat

2- La tête haute de Emmanuelle Bercot (2015)

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Catherine Deneuve et Rod Paradot (de dos) dans La tête haute d’Emmanuelle Bercot

3- Démineurs et Point break Extrême limite de Kathryn Bigelow (2008) et (1991)

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Keanu Reeves et Patrick Swayze dans Point Break Extrême Limite de Kathryn Bigelow

4- Un ange à ma table de Jane Campion (1990)

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Un ange à ma table de Jane Campion

5- Suzanne de Katell Quillévéré (2013)

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Sara Forestier et Adèle Haenel dans Suzanne de Katell Quillévéré

Cinq prestations d’actrices inoubliables

1- Bette Davis dans Eve de Joseph L. Mankiewicz (1951)

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Gary Merrill et Bette Davis dans Eve de Joseph L. Mankiewicz

Parce que Bette Davis est l’une de mes actrices préférées. Son jeu subtil, son physique hors norme, sa biographie incroyable en dents de scie… A  elle seule, elle est la preuve qu’Hollywood est une pieuvre et que le succès à ses contreparties.

2- Romy Schneider dans L’important c’est d’aimer d’Andrzej Zulawski (1975)

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Romy Schneider dans L’important c’est d’aimer d’Andrzej Zulawski

Parce que j’adore Romy Schneider, à la fois l’écorchée vive et la bonne vivante. J’ai beaucoup aimé enquêter et écrire sur elle, surprenante et forte – Isabelle lui a même consacré un livre Elle s’appelait Romy… (Albin Michel- 2002) (ndlr).

3- Vivien Leigh dans Autant en emporte le vent de Victor Fleming (1939)

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Clark Gable et Vivien Leigh dans Autant en emporte le vent de Victor Fleming

Un classique et une jeune femme qui ont marqué ma jeunesse. 

4- Marilyn dans Certains l’aiment chaud de Billy Wilder (1959)dans Rivière sans retour d’Otto Preminger (1954), dans Les Misfits de John Huston (1961)…

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Tony Curtis, Jack Lemmon et Marilyn Monroe dans Certains l’aiment chaud de Billy Wilder

Bref dans tous ses films . Je peux voir et revoir ses films sans jamais m’en lasser. Un modèle pour celles qui veulent apprendre les bases de la féminité . Et aussi une sacrée bonne chanteuse.

5- Charlotte Rampling dans Portier de nuit de Liliana Cavani (1974)

Cine-Woman - Tops 5 d'Isabelle Giordano

Charlotte Rampling dans Portier de nuit de Liliana Cavani

Parce que j’aime son côté ambigu et scandaleux. Lorsque les femmes vont du côté sulfureux, elles le font rarement à moitié . 

© Patrick Swirc – CB Films – Wild Bunch Distribution – 20th Century Fox – Mars Distribution – Warner Bros – Solaris distribution

(Visité 171 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share