Les Tops 5 d’Antoine Sire

Share

Les femmes et le 7ème art, c’est une longue histoire mal connue. Pour l’honorer, Cine-Woman demande à tou(te)s les 5 films de femmes et les 5 rôles féminins qui les ont marqués. Antoine Sire, l’auteur de Hollywood – la cité des femmesnous a confié ses listes.

Les choix d’Antoine Sire

Solliciter Antoine Sire allait de soi. Obtenir ses Tops 5 alors qu’il vient de publier Hollywood – la cité des femmesun livre-somme sur le rôle déterminant des actrices et des femmes durant l’âge d’or d’Hollywood était incontournable.

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Antoine Sire

Il s’y est plié de bonne grâce, malgré un emploi du temps constamment bousculé par les sollicitations diverses pour la sortie de son livre.

Cinéphile convaincu, Antoine Sire a consacré cinq années à préparer et rédiger son livre. Pour cela, il a visionné ou revu quelques 1200 films dans lesquels il traquait des héroïnes et des actrices à la personnalité forte.

Autant dire que ses choix, même s’ils restent personnels bien sûr, sont hautement revendiqués.

Les voici :

 

 

Mes 5 films de femmes préférés

1 – Bigamie d’Ida Lupino (1953)

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Ida Lupino dans Bigamie qu’elle a elle-même réalisé

Sans juger, Ida Lupino y montre à quel point la quête du bonheur devient facilement un labyrinthe inextricable, pour les hommes comme pour les femmes.

2 – Outrage d’Ida Lupino (1950)

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Mala Powers dans Outrage d’Ida Lupino

Le premier film de l’histoire du cinéma qui parle du viol en s’intéressant aux conséquences pour la victime plutôt qu’au déshonneur pour la famille.

3 – Wanda de Barbara Loden (1970)

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Wanda de Barbara Loden

Un grand road movie du nouvel Hollywood, maltraité en son temps par la faute d’un machisme que la défaite du vieil Hollywood n’avait pas fait reculer !

4 – L’Obsession de madame Craig  (Craig’s Wife) de Dorothy Arzner (1936)

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Rosalind Russell et John Boles dans L’obsession de madame Craig de Dorothy Arzner

Un film étonnant et dérangeant sur une femme réfugiée dans l’absence de sentiments, qui bizarrement m’évoque le Daniel Auteuil d’Un cœur en hiver. Mais on est ici à l’âge d’or d’Hollywood, avec le glamour impeccable de Rosalind Russell

5 – Le procès de Vivian Amsalem de Ronit et Shlomi Elkabetz (2014)

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Ronit Elkabetz dans Le procès de Viviane Amsalem qu’elle a réalisé avec son frère Shlomi

L’histoire bouleversante d’une femme confrontée à la misogynie ordinaire et hypocrite d’un tribunal religieux. Avec la regrettée Ronit Elkabetz en co-réalisatrice, co-scénariste et actrice.

Cinq prestations d’actrices inoubliables

1 – Bette Davis dans Victoire sur la nuit (Dark Victory) d’Edmund Goulding (1939)

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Bette Davis et Humphrey Bogart dans Victoire sur la nuit d’Edmund Goulding

Parce que le génie de cette actrice lui permet de faire oublier qu’elle n’est pas la plus belle femme d’Hollywood.

2 – Barbara Stanwyck dans Assurance sur la mort de Billy Wilder (1944)

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Barbara Stanwyck et Fred MacMurray dans Assurance sur la mort de Billy Wilder

Parce qu’elle ose jouer l’un des premiers grands personnages absolument mauvais d’Hollywood, plaçant le film noir au centre de la critique du matérialisme américain.

3 – Gong Li dans Vivre ! de Zhang Yimou (1994)

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Gong Li dans Vivre ! de Zhang Yimou

Parce que peu de femmes incarnent aussi bien l’âme d’un peuple plongé dans des circonstances douloureuses, en l’occurrence les années de plomb de l’ère maoïste.

4 – Silvana Mangano dans Riz Amer de Giuseppe de Santis (1949)

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Vittorio Gassman et Silvana Mangano dansent dans Riz Amer de Giuseppe de Santis

Parce que sa danse avec Vittorio Gassman est pour moi l’une des scènes les plus follement érotiques de l’histoire du cinéma.

5 – Danielle Darrieux dans Madame De… de Max Ophüls

Les choix d'Antoine Sire - Cine-Woman

Danielle Darrieux dans Madame de… de Max Ophüls

Parce que le raffinement de la plus grande actrice du cinéma français et du plus français des génies germaniques du cinéma ne pouvait que déboucher sur un chef d’œuvre !

© Gémini Films ; Amit Berlowitz ; Gaumont Distribution

(Visité 131 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share