Le cours étrange des choses

Share

L’étrange pouvoir des pierres

Qu’est-il arrivé au réalisateur inspiré de « Avanim » ou de « I am Josh Polonski’s brother » ? Lui aussi a perdu la foi et l’inspiration. Il donne même l’impression de ne plus y croire lui-même.

Middle age crisis

Le film raconte l’histoire de Saul, la quarantaine, un informaticien reconverti en infirmier de nuit, qui décide sur un coup de tête de retourner voir son père qu’il ignore depuis 5 ans. Le vieil homme ne l’attend pas et n’est surtout pas prêt à céder à tous ses caprices. Lui aimerait bien revoir sa petite fille que Saul a abandonné avec sa mère quelques années auparavant. En accusant son père d’être responsable de ses propres échecs, Saul va finir par se reconstruire…

Ori Pfeffer et Moni Moshonov dans Le cours étrange des choses

Non seulement, Saul ne génère aucune empathie, mais ceux qui l’entourent sont, eux aussi, trop marginaux pour qu’on s’y attache, à part le père qui semble très épanoui dans sa nouvelle vie. Comme il ne se passe à peu près rien dans ce film, qu’aucune scène forte ne s’en dégage (à part peut-être celle de l’inauguration des statuts dans le centre commercial), il est très difficile de s’intéresser à l’histoire de cet homme en crise, perdu, qui ne supporte rien et fait payer aux autres son mal-être.

Détaché

Du coup, sa quête reste très extérieure et on finit par se ficher complètement qu’il se sorte ou non de cette déprime persistante, de son incapacité à vivre avec d’autres.  Et la mise en scène, froide, presque clinique, aide encore moins à ce qu’on s’y essaie. On passe donc, sans bien comprendre ce qui a pu sélectionner ce film à la Quinzaine de réalisateurs de Cannes 2013.

De Raphaël Nadjari, avec Ori Pfeiffer, Moni Moshnov, Michaela Eshet…

2013 – Israël -1h40

Les autres sorties 4 décembre critiquées par cine-woman :

  • Rêves d’or, un film vérité sensible sur l’immigration latino-américaine aux US
  • So british vol. 2, festival de courts anglais signés Halas et Batchelor
  • La Reine des neiges, le Disney de Noël
  • Casse-tête chinois de Cédric Klapisch, 3ème volet des aventures de Xavier (Romain Duris) et de sa clique.
  • Le démantèlement du québécois Sébastien Pilote.
(Visité 5 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share