Jeune femme

Share

Une jeune femme brusquement éconduite trouve la force de prendre le contrôle de sa vie. Un premier film coup de poing de Leonor Serraille avec une Laetitia Dosch extraordinaire!

Super nana

Le chemin est long vers l’affirmation de soi. Mais, c’est un aller sans retour. Un virage violent à prendre, qui ne laisse aucune prise à un revirement en arrière. Et aucun désir de garder des liens avec le passé.

Jeune femme de Leonor Serraille - Cine-woman

Laetitia Dosh (Paula)

Paula s’est fait larguer. Méchamment. Brutalement. Elle a failli en devenir folle ! Elle n’a nulle part où aller. Personne sur qui s’appuyer. Mais, avant de glisser au fond du trou, elle va retrouver pas à pas la force de se sauver. Et de donner un sens à sa vie.

Jeune femme à la dérive

Le film commence très fort, comme un coup de poing qu’on prend en pleine poire. Paula est à terre, K.O. Et perd ce qu’elle croyait sa raison de vivre.

Jeune femme de Leonor Serraille - Cine-woman

Laetitia Dosh (Paula)

Après une errance où elle se met à dos à peu près tout le monde, elle n’a d’autre choix que de se prendre en main. Ce qu’elle fait sans pour autant mettre trop d’eau dans son vin. Et c’est évidemment en se réconciliant avec elle-même, en restaurant son estime d’elle même qu’elle va enfin trouver l’équilibre de sa vie.

A l’énergie

Le pitch est assez simple mais  le film vaut beaucoup plus que les deux lignes de son résumé. A la fois puissante, imprévisible et agaçante, Paula est une héroïne imparfaite que les événements vont forcer à agir. Avec maladresse au départ puis de plus en plus dans une stratégie positive de survie, et enfin de vie.

Jeune femme de Leonor Serraille - Cine-woman

Souleymane Seye Ndiaye (Ousmane) et Laetitia Dosh (Paula)

Cette résurrection réussie doit beaucoup à la bonne distance avec laquelle filme cette jeune réalisatrice, Leonor Serraille dont c’est le premier film. Mais, elle le doit surtout à son actrice incroyable : Laetitia Dosh. Dès le premier plan où elle se fracasse contre une porte fermée, elle est époustouflante! Incroyable de folie et de justesse et aussi convaincante dans les scènes, plus calmes.

Impressionnante Laetitia Dosh

Elle est capable de jouer une hystérique barrée  et d’évoluer vers une jeune femme butée mais déterminée à faire sa route. Peut-être comme elle l’est dans la vie. Bien mieux que dans ses précédents films.

Jeune femme de Leonor Serraille - Cine-woman

Laetitia Dosh (Paula)

Révélée dans La bataille de Solférino, elle mettait surtout en avant sa personnalité agaçante. Ici, elle s’affiche comme une grande, une impressionnante interprète au jeu et au physique qui varie du cauchemar à l’extase. Un talent à suivre donc et un des meilleurs films de ce 70e festival de Cannes.

De Leonor Serraille, avec Laetitia Dosh, Grégoire Monsaingeaon, Souleyman Seye Ndiaye, Nathalie Richard…

2017 – France – 1h37

Jeune femme de Leonor Serraille est présenté en sélection officielle- Un certain regard. Sortie nationale prévue en septembre 2017.

(Visité 40 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share