Rouge

Share

Rouge, le deuxième film de Farid Bentoumi, est un drame écologique, un thème rarement abordé par la fiction en France.

Drame écolo

Pour fuir un conflit qui risque de lui faire tort, Nour, une jeune infirmière, choisit d’aller exercer son métier dans l’usine chimique où travaille son père Slimane, délégué syndical. Il y évolue comme un poisson dans l’eau aussi à l’aise avec ses collègues ouvriers qu’avec la direction. L’entreprise est justement dans l’attente de renouvellement d’une autorisation de rejets de ses déchets. L’enjeu est important. Des experts sont dépêchés sur place, et ce n’est pas le moment de faire des vagues. Pourtant, Nour a du mal à retrouver le suivi médical de plusieurs ouvriers qu’elle connait, elle aussi, depuis toujours.

Rouge de Farid Bentoumi - Cine-Woman

Zita Hanrot (Nour) et Sami Bouajila (Slimane), fille et père à l’usine

Lors d’une réunion publique, une journaliste pose des questions dérangeantes. En s’alliant, les  deux jeunes femmes découvrent qu’il y a un fort prix à payer pour que cette entreprise reste le pilier de l’économie locale. Et que Slimane n’est pas que le père de famille affectueux que sa fille connaît. Mais peut-elle choisir entre sa déontologie et sa famille?

Rouge : la famille ou la raison ?

Rouge est un drame écologique très réussi, qui mêle habilement l’intime et l’universel. Son intrigue est menée de manière rythmée sans temps mort et avec de multiples portes d’entrée. En traitant d’abord de la famille, le film met en lumière une très belle relation entre un père Slimane (Sami Bouajila) et sa fille Nour (Zita Hanrot), entre amour et admiration.

Rouge de Farid Bentoumi - Cine-Woman

Zita Hanrot (Nour) et Sami Bouajila (Slimane), fille et père à l’usine

Lorsqu’il aborde le monde professionnel ensuite, Rouge décrit Slimane, comme un ouvrier qui a réussi à gagner la confiance de ses collègues, de son syndicat et de son patron (Olivier Gourmet). Il a aussi réussi à faire sa place malgré ses origines, fierté dont il veut rester digne. C’est lui qui offre la possibilité à Nour, sa fille, de venir travailler comme infirmière dans sa société.

Rouge de Farid Bentoumi - Cine-Woman

Céline Sallette est Emma, la journaliste qui enquête

Le réalisateur Farid Bentoumi parvient très bien à montrer l’écartèlement de Nour entre son envie de ne pas déplaire à son père et sa conscience professionnelle, confrontée aux découvertes de la courageuse journaliste Emma (Céline Sallette). Le suspense est haletant et le conflit inter-générationnel très bien décrit, comme sont abordées en filigrane les compromissions du système et des politiques, qui en prennent aussi pour leur grade. L’ensemble fait de Rouge, un fort beau film politique, social et profondément féministe.

Sylvie-Noëlle

De Farid Bentoumi, avec Zita Hanrot, Sami Bouajila, Céline Sallette, Olivier Gourmet…

2020 – France/Belgique – 1h28

La sortie de Rouge de Farid Bentoumi, prévue en novembre 2020, est au 11 août 2021. Rouge bénéficie du label #Cannes 2020.

Lire aussi l’interview de Farid Bentoumi

© Les films Velvet/ Les films du Fleuve
(Visité 14 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share