La nouvelle Atalante

Share

A Bayonne, le cinéma d’art et d’essai est une tradition plus que centenaire. Sylvie Larroque qui en co-dirige et programme les trois salles, revient sur l’histoire du plus vieux cinéma d’Aquitaine et annonce une prochaine étape de son développement. La nouvelle Atalante ouvrira en  mai 2017.

Entre traditions et modernité

A Bayonne, le cœur du cinéma bat à un pont du centre-ville, sur la rive droite de l’Adour, dans le quartier Saint-Esprit. C’est dans l’une des rues de cette zone populaire, qui s’étale entre la gare et la rivière, que se niche l’Atalante, le plus vieux cinéma d’Aquitaine, ouvert en tant que cinéma-théâtre en 1913.

Cinema-LAtalante-Bayonne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis, cette salle unique de 180 places, à peine identifiée comme un cinéma depuis la rue mais très accueillante dès qu’on en franchit le porche, a toujours diffusé des films. Elle s’est même distinguée en étant la salle d’art et essai de France qui affichait les meilleurs résultats en 2003. Cette année-là, 80 000 spectateurs lui avaient été fidèles.

La nouvelle Atalante : un Autre cinéma

« Un tel succès sur une seule salle, c’était exceptionnel, remarque Sylvie Larroque, l’actuelle co-directrice qui n’y travaillait pas encore. Certes, la concurrence était moins forte. Le Royal de Biarritz et les multiplexes n’existaient pas, le cinéma de Saint Jean de Luz ne programmait pas de film d’auteurs… Du coup, l’Association Cinéma et Cultures qui gère l’Atalante, de 1992, a cherché à l’agrandir ». Impossible dans ce bâtiment mixte qui accueille la salle et des habitations aux niveau supérieurs. Mais, à cinq minutes à pied, directement sur les rives de l’Adour, un ancien entrepôt a été transformé pour accueillir deux nouveaux écrans (120 et 73 places), immédiatement baptisés L’autre cinéma.

L'Atalante-Bayonne-taverne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En mai 2017, les deux lieux ne feront plus qu’un. La salle historique va laisser sur place sa taverne au parquet de chêne plus que patiné, son hall de 200m2 qui accueillait des expos variées, des concerts, un restaurant le soir, pour s’imposer sur les bords de l’Adour, dans un bâtiment moderne et rénové, qui devrait toutefois conserver une âme : la nouvelle Atalante. « La rue va être piétonnisée, nous aurons une terrasse sur le fleuve et une extension du bâtiment existant là encore à multiples usages – un bar, un restaurant, un lieu d’expo (et au-dessus des habitations) », décrit-elle.

Ce cinéma agrandi, rebaptisé la nouvelle Atalante, sera la nouvelle étape d’un réaménagement ambitieux du quai initié avec l’ouverture en avril 2015, d’un nouvel espace culturel, le Didam, preuve de la volonté de la mairie de réhabiliter cette zone.

La nouvelle Atalante projet de facade

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps des travaux, l’Atalante et L’Autre cinéma – qui lui devrait toutefois fermé six mois – vont poursuivre leur ambition de faire vivre l’art et essai à Bayonne. Depuis 2006 qu’elle y travaille, elle qui l’a beaucoup fréquenté quand elle était lycéenne – Sylvie, aidée d’une équipe de 12 personnes, multiplie les initiatives pour attirer et renouveler le public sur une programmation exigeante. Elle organise deux festivals par an, les Rencontres sur les docks depuis 12 ans, en mars, et Haize Begi, consacré à la musique et au cinéma, qui a connu en octobre 2015, sa deuxième édition, de nombreuses animations –en moyenne deux rencontres débats par semaine -, des concerts, des expos…

Des films basques

Depuis mars 2014, l’Association Cinéma et Cultures qui le gère s’est aussi mu en distributeur de films… basques « avec pour ambition de faire connaître de bons films et de développer la présence de la langue basque dans la création », indique son président Jean-Pierre Saint-Picq. Quatre films ont pour l’instant été proposés au public bayonnais (sous-titrés en français), deux documentaires et deux fictions. Le dernier en date, Amama de Asier Altuna , qui traite avec brio d’un conflit de génération dans l’arrière-pays rural et avait eu les honneurs de la sélection du prestigieux festival de San Sebastian, en septembre 2015, connaît même un succès inespéré. Non seulement le film est régulièrement reprogrammé à l’Atalante depuis le 13 janvier 2016, mais il commence à rayonner dans le Sud-Ouest, bien au-delà du pays basque.

L’Atalante
– 7, rue Denis Etcheverry 64100 Bayonne

L’autre cinéma
– quai Amiral Antoine Sala 64100 Bayonne

(Visité 116 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share