Festival international du Film de Saint Jean de Luz 2019

Share

La 6e édition du Festival international du Film de Saint Jean de Luz a lieu du 7 au 13 octobre 2019. Avec pleins de premiers et deuxièmes films à découvrir et Catherine Corsini en présidente du jury.

Un festival de rencontres

Depuis que Patrick Fabre a repris la direction de la programmation du Festival international du Film de Saint Jean de Luz, il lui a impulsé son inclination naturelle pour l’audace.

Le 6e festival international du film de Saint Jean de Luz- Cine-Woman

L’affiche de la 6e édition

L’an dernier, il avait constitué un jury entièrement féminin, présidé par Corinne Masiero et dans lequel officiait Lidia Terki. Une première dans un festival international en France !

A Saint Jean de Luz, ce sont les premiers et deuxièmes films du monde entier qui ont à l’honneur. La plupart y est présenté en première mondiale, les autres en première nationale. Un gros coup de projecteur est porté au court-métrage. L’idée étant de profiter du sens de l’hospitalité basque et de l’équipe du festival pour favoriser les rencontres et donc les envies de travailler les uns avec les autres. Et ça marche!

Le jury

Cette année, le jury sera présidé par Catherine Corsini, lauréate du Prix Alice Guy 2019. Cine-Woman animera d’ailleurs la master-class qu’elle donnera le jeudi 10 octobre à 18h au cinéma Le Sélect.

Au jury, Catherine Corsini sera entourée des acteurs Djanis Bouzyani (Tu mérites un amour), Grégory Montel (L’heure de la sortie, Les Chatouilles, Dix pour cent), la monteuse Céline Cloarec (L’amour flou), l’actrice Zita Hanrot, (La vie scolaire, Fatima, Paul Sanchez est revenu !), le compositeur Laurent Perez del Mar ( Zarafa, Loulou, l’incroyable secret, La tortue rouge, Les Invisibles, Le mystère Henri Pick) et le réalisateur Cyprien Vial (Bébé Tigre, Embrasse-moi !).

La sélection

Au Festival international du Film de Saint Jean de Luz, pas moyen de s’ennuyer. Dix-sept longs métrages et quatre sélections de courts-métrages et autant de master-class, la semaine du 6e est dense. Les films sont pour la plupart présentés en première mondiale et à minima en première nationale.

Le 6e festival international du film de Saint Jean de Luz- Cine-Woman

Noura rêve de Hinde Boujema

Petite déception puisque la sélection ne compte que 3 films de réalisatrices pour 10 films au total. Mais, la sélection se rattrape avec plus de courts-métrages de jeunes réalisatrices – la relève est donc là- et plus de séances spéciales consacrées aux femmes.

Les longs métrages en compétition

  • Noura rêve de Hinde Boujema (Belgique-Tunisie) – 1er film.
  • L’échappée de Mathias Pardo (France) – 1er film.
  • L’état sauvage de David Perrault (France)
  • Freedom de Rodd Rathjen (Australie) – 1er film
  • Jeunesse sauvage de Frédéric Carpentier (France) – 1er film
  • Made in Bengladesh de Rubaiyat Hossain (Bangladesh, France)
  • La nuit venue de Frédéric Farrucci (France)
  • Sympathie pour le diable de Guillaume de Fontenay (Canada / Québec) – 1er film.
  • Tu mourras à 20 ans d’Amjad Abu Alala (Soudan-France-Egypte-Allemagne-Norvège)-  1er film
  • Un divan à Tunis de Manele Labidi (France)
Le 6e festival international du film de Saint Jean de Luz- Cine-Woman

Un divan à Tunis de Manele Labidi

Les courts métrages en compétition

  • A terre d’Arnaud Mizzon
  • Le ciel est clair de Marie Rosselet-Ruiz
  • Les coudes serrés de Clémence Peloso
  • Le coup des larmes de Clémence Poésy
  • De particulier à particulier de Julien Sauvadon
  • Je vais là-bas aussi d’Antoine Cuevas
  • Ne demande pas ton chemin de Déborah Hassoun
  • Quel joli temps pour jouer ses 20 ans de Pauline Garcia

Les films hors compétition

Le 6e festival international du film de Saint Jean de Luz- Cine-Woman

Sol de Jezequel Marques

  • Les parfums de Grégory Magne (France) – film d’ouverture
  • Un vrai bonhomme de Benjamin Parent (France) – 1er film – séance d’avant-ouverture
  • Sol de et avec Jézabel Marques (France) – 1er film – film de Clôture
  • notre-dame de et avec Valérie Donzelli (France) – hommage
  • La reine des pommes de Valérie Donzelli – séance Mon premier film
  • Les éblouis de Sarah Suco (France) – 1er film
  • L’extraordinaire voyage de Marona d’Anca Damian (Roumanie). séance pour les enfants
  • Plaisir fantôme de Morgan Simon – court-métrage
  • 5 minutes avant de Christophe Brachet et Rémi Chapeaublanc – court-métrage
Le 6e festival international du film de Saint Jean de Luz- Cine-Woman

L’extraordinaire voyage de Marona d’Anca Damian

Les courts métrages de l’ADAMI

  • Avanti de Mélanie Doutey
  • Les chiens aboient de Grégory Montel
  • La maman des poissons de Zita Hanrot
  • Mon royaume de Guillaume Gouix
  • Relais de Suzanne Clément

Les courts métrages du Nikon Film Festival

Les neuf films lauréats du Nikon Film Festival 2019 (dont Cine-Woman était juré presse) seront projetés avant des projections de longs métrages en compétition et les 50 films présélectionnés lors d’une projection gratuite le dimanche à 11h00.

Les master-class

Rencontres avec

  • le compositeur Laurent Perez del Mar,
  • la réalisatrice de Catherine Corsini, présidente du jury,
  • la monteuse Céline Cloarec
  • l’actrice et réalisatrice Valérie Donzelli
© Paname Distribution
(Visité 36 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share