Les Tops 5 de Lisa Jacobs

Share

Les femmes et le 7ème art, c’est une longue histoire mal connue. Pour l’honorer, Cine-Woman demande à tou(te)s les 5 films de femmes et les 5 rôles féminins qui les ont marqués. Lisa Jacobs, actrice et scénariste anglaise mais parisienne de coeur, nous a confié ses listes.

Les choix de Lisa Jacobs

Peut-être avez-vous déjà entendu la voix enjôleuse de Lisa Jacobs, actrice de voix off doublage réputée sur Eurosport 1 ou France 24? Peut-être l’avez-vous croisée dans Gainsbourg (vie héroïque) de Joann Sfar ou dans le Skylab de Julie Delpy ou sur une scène de théâtre à Paris ou à Londres, puisqu’elle navigue entre les deux capitales ?

Lisa Jacobs

Lisa Jacobs

On vous conseille vite de découvrir ses talents d’écriture, son humour incisif et son vocabulaire précis et châtié. Ciné-Woman avait suivi la belle aventure de son premier court-métrage, réalisé par l’actrice Tara FitzGerald, Prick Thy neighbourprojeté dans 8 festivals internationaux et sur Cine+Emotion.

Depuis Lisa Jacobs a écrit un second court-métrage, un docu-fiction inspiré par Shakespeare intitulé Home et surtout le scénario d’un premier long métrage de fiction, Amsterdam, qui a reçu deux fonds de développement à Londres. Le film n’est pas encore tourné et c’est Tara FitzGerald qui le réalisera.

Quand Cine-Woman lui a proposé de choisir « ses tops 5 » et donc les femmes de cinéma qui l’avaient marqué, Lisa Jacobs s’est immédiatement enthousiasmée même si elle a pris le temps de réfléchir sérieusement. Surtout, elle s’est donnée une contrainte supplémentaire : ne choisir que des films qui datent de moins de cinq ans. Pourquoi pas ? Voilà ses choix.

Mes 5 films de femmes préférés

1 – Le géant égoïste de Clio Barnard (2013)

Pour son réalisme britannique, son humanité, son interprétation passionnée à couper le souffle, notamment de la part des deux jeunes garçons qui portent les rôles principaux : Conner Chapman et Shaun Thomas.

2 – Naître père de Delphine Lanson (2013)

Les choix de Lisa jacobs

Jérôme et François dans Naître père de Delphine Lanson

Ce documentaire déborde d’amour.

3 – Une seconde mère d’Anna Maylaert (2015)

Les choix de Lisa jacobs

Camila Mardila et Regina Case dans Une seconde mère d’Anna Maylaert

La qualité de l’écriture – Anna Maylaert est aussi l’auteure du scénario – m’a estomaquée. Je dirais même qu’il peut fournir tout un cas de clés à un scénariste bloqué ou en mal d’inspiration. Voir et revoir le film ou lire le scénario – si c’est bien lui qui a été filmé – guiderait un auteur à structurer une belle histoire. De la belle ouvrage.

4 – Mustang de Deniz Gamze Ergüven (2015)

Mustang - les choix de Lisa Jacobs

Doga Zeynep Doguslu, Elit Iscan, Günes Nezihe Sensoy, Ilayda Akdogan, Tugba Sunguroglu dans Mustang

Pour son esprit rebelle, sa beauté et parce qu’il rappelle brutalement les hypocrisies de la société.

5 – Divines d’Houda Benyamina (2016)

Divines - les choix de Lisa Jacobs

Kevin Mischel et Oulaya Amamra dans Divines

C’est difficile à croire mais Divines est le premier film d’Houda Benyamina ! Bien construit, vrai, drôle et dur à la fois, il m’a touchée au coeur et émue à m’en faire pleurer, même quand je l’ai vu pour la seconde fois. Je n’oublierai jamais la scène où Dounia réalise, du haut de son échafaudage, qu’elle tombe amoureuse. J’en tremblais…

Cinq prestations d’actrices inoubliables

1 – Emilie Dequenne dans Pas son genre  de Lucas Belvaux (2014)

Emilie Dequenne - Les choix de Lisa Jacobs

Emilie Dequenne dans Pas son genre

Quand j’ai vu la performance d’Emilie Dequenne dans cette comédie romantique,  je me suis dis qu’il fallait absolument que je lui écrive un rôle. To be continued…

2 – Sara Forestier dans La tête haute d’Emmanuelle Bercot (2015)

Les choix de Lisa Jacobs

Rod Parabot et Sara Forestier dans La tête haute

Pour moi, l’excellence d’un acteur se mesure à sa capacité à se transformer et Sara Forestier est métamorphosée ici.

3 – Brie Larson dans Room (2015)

Les choix de Lisa Jacobs

Jacob Tremblay et Brie Larson dans Room

Parfaite. Tout simplement.

4 – Marina Foïs dans Irréprochable (2016)

Les choix de Lisa Jacobs

Marina Foïs dans Irréprochable

« Elle a du métier », voilà l’expression qui me vient à  l’esprit quand je pense à la performance brillante de Marina Foïs. J’ai été hypnotisée par la façon dont elle révèle, de manière si subtile et avec grand talent, sa vulnérabilité qu’elle cache derrière un masque. C’est impossible de détester Constance, son personnage, malgré ce qu’elle fait.

5 – Oulaya Amamra dans Divines (2016)

Divines - Les choix de Lisa Jacobs

Oulaya Amamra dans Divines

Oh! Etre aussi libre et désinhibée qu’Oulaya Amamra ! Quelle actrice crue, inspirante, magique et belle. « Oulaya, elle l’a » et je suis impatience de la découvrir dans ses prochaines rôles.

 

© De Films en Aiguille – Gullane Filmes, Aline Arruda – Weltkino – Easy Tiger – Agat Films & Cie – Wild Bunch Distribution -Film4-Memento Films Distribution

(Visité 126 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share