Les tops 5 d’Anne Villacèque

Share

Les femmes et le 7ème art, c’est une longue histoire mal connue. Pour l’honorer, Cine-Woman demande à tou(te)s les 5 films de femmes et les 5 rôles féminins qui les ont marqués. La réalisatrice Anne Villacèque nous a confié sa liste.

Les choix d’Anne Villacèque

Evidemment, demander à Anne Villacèque ses tops 5 alors qu’elle est en pleine écriture de son prochain long métrage était périlleux. Mais, elle a joué le jeu. Elle a même poussé la réflexion très loin. « Me questionner ainsi sur le genre, c’est finalement reconnaître que je peux m’identifier à un homme parfois plus qu’à une femme », avoue cette philosophe de formation, grande lecture de Proust, formée au cinéma à la Femis. « Dans le scénario original que j’écris et qui traite de la famille, le personnage dans lequel je me projette le plus est un homme ».

Anne Villacèque

Anne Villacèque

Ce nouveau film qu’elle devrait tourner en 2017, s’inscrit dans la suite logique de son parcours de cinéaste. Documentariste à ses débuts, Anne Villacèque a vite son imposer son talent avec Petite chérie, Riviera puis Week-ends, qui traitaient de la rencontre, puis du couple, thématiques qu’elle aussi exploré à la télévision avec E-love et Deux, adapté d’Irène Némirovsky.

Les tueurs de la lune de miel de Léonard Kastle - Les tops d'Anne Villacèque

Les tueurs de la lune de miel de Léonard Kastle

« A part les oeuvres de Jane Campion qui est une immense cinéaste, ce sont pas des films de femmes qui m’ont constituée en tant que réalisatrice. Et je préfère largement Marguerite Duras comme écrivain », s’explique Anne Villacèque. « Impossible d’aller plus loin dans cette réflexion sans citer deux films qui auraient pu être des films de femmes ou qui mériteraient de l’être, par leur violence, leur douceur et leur cruauté. Deux films à part pour moi, comme des fétiches, à la fois très sexuels, et profondément ambigus : La nuit du chasseur de Charles Laughton et Les tueurs de la lune de miel de Léonard Kastle. Deux cinéastes qui n’ont fait qu’un seul film… »

Mes 5 films de femmes préférés

1 – Sweetie de Jane Campion. J’aurais pu citer tous les films de Jane Campion, mais je mets tout en haut de ma liste le miraculeux Sweetie. 

2 – Wanda de Barbara Loden, que j’ai offert un jour à Miou-Miou en lui demandant de se faire teindre les cheveux en blond platine. Ça n’a pas marché.

Wanda de Barbara Loden

Barbara Loden dans Wanda

3- Sans toi ni loi d’Agnès Varda, pour Sandrine Bonnaire d’abord, mais aussi pour ses plans de Nîmes, sa gare en hiver, les bidasses le vendredi soir, des paysages de vignes et d’autoroutes tout droit sortis de mon adolescence.

Sans toit ni loi d'Agnès Varda - les tops d'Anne Villacèque

Sandrine Bonnaire (Mona) dans Sans toit ni loi d’Agnès Varda

4 – Le Marin masqué de Sophie Letourneur, que j’ai regardé trois fois d’affilée avec le même étonnement incrédule.

Le marin masqué de Sophe Letourneur - les tops d'Anne Villacèque

Le marin masqué de Sophe Letourneur

5- Lost in translation de Sofia Coppola, qui m’avait fait forte impression au moment de sa sortie.

Lost in translation de Sofia Coppola - les tops d'Anne Villacèque

Lost in translation de Sofia Coppola

Les 5 prestations d’actrices inoubliables

1 – Setsuko Hara dans Printemps tardif de Yasujiro Ozu

 Setsuko Hara dans Printemps tardif de Yasujiro Ozu - les tops d'Anne Villacèque

Setsuko Hara dans Printemps tardif

2 – Kati Outinen dans La fille aux allumettes d’Aki Kaurismaki

3 – Joan Crawford dans Johnny Guitar de Nicholas Ray

Joan Crawford dans Johnny Guitar - les tops d'Anne Villacèque

Joan Crawford dans Johnny Guitar

4 – Annie Girardot dans Rocco et ses frères de Luchino Visconti

Annie Girardot dans Rocco et ses frères - les tops d'Anne Villacèque

Annie Girardot dans Rocco et ses frères

5 – Marilyn Monroe dans Les désaxés de John Huston

Marilyn Monroe dans Les Désaxés - les tops d'Anne Villacèque

Marilyn Monroe dans Les Désaxés

© Gémini Films ; Cine-tamaris ; Shellac ; Focus Features ; Les Acacias

(Visité 163 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share