8 films à voir avant Noël

Share

La sélection de Dorothy

Dorothy Malherbe, belle plume de Cine-WomanBienvenue à Dorothy Malherbe, la nouvelle plume de Cine-Woman. Jeune, dynamique et passionnée, Dorothy dirige le cinéma Etoile Cosmos de Chelles (77) et anime depuis 10 ans le Ciné Meaux Club. Une experte qui a collaboré à la revue Cinéastes et se dit fan de Kate Winslet, de Cary Grant, de Colin Firth et… de Prince! 

Avec son oeil très avisé, elle a sélectionné 8 films à voir d’ici Noël et à ne rater sous aucun prétexte. 

1) Mommy de Xavier Dolan  

Prix du jury au Festival de Cannes 2014, le film plonge dans un état émotionnel assez excitant. Véritable tornade que ce portrait amer et tendre d’une mère célibataire, veuve, chargée de veiller sur son fils, adolescent turbulent. Les héroïnes n’ont plus la « gueule » qu’on imagine mais elles ont de la gueule dans ce film. On décèle l’urgence fiévreuse, haletante de filmer chez ce tout jeune cinéaste, Xavier Dolan. Tant de talent à son âge, c’est presque indécent.

Sortie le 8 octobre 2014.

2) Geronimo de Tony Gatlif 

Toutes les formats et toutes les formes lui siéent à merveille : la télévision (l’Ecole du pouvoir de Raoul Peck), le théâtre (Molly Bloom mise en scène par Laurent Laffargue) et le cinéma (L’Apollonide souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello). Céline Sallette interprète Géronimo, éducatrice chargée de contenir les violences d’un groupe de jeunes dans un quartier du sud de la France et se retrouve malgré elle prise en étau entre deux clans, entre coups de tête et coups de folie. Le cadre est nerveux, la musique enivrante et la fougue de Céline Sallette digne d’un « guerrier apache ». 

Sortie le 15 octobre 2014.

3) Bande de filles de Céline Sciamma 

Présenté à la Quinzaine des réalisateurs 2014, le film a déjà fait couler beaucoup d’encre. Et on n’en attend pas moins de la brillante réalisatrice de Naissance de pieuvres et Tomboy. Moins porté sur l’ambiguïté sexuelle, Bande de filles s’attache néanmoins à filmer la naissance du désir et la manière de s’affranchir des interdits quand on a 17 ans. L’écueil serait d’envisager le film comme un énième opus traitant de la banlieue. Surtout pas. Une ode à la jeunesse, oui. A la complicité féminine. Un film qui regarde les jeunes filles se débattre contre les pressions extérieures, au moment le plus complexe de leur existence. Une lutte acharnée, fraîche et nécessaire. Un bijou.

Sortie le 22 octobre 2014. 

4) Serena de Susan Bier

Duo d’acteurs désormais incontournable du cinéma américain, Jennifer Lawrence et Bradley Cooper (Happiness Therapy et American Bluff de David O. Russell) campent un jeune couple qui s’installe en Caroline du Nord pour y bâtir une grande entreprise de bois de construction. Ce n’est pas tant le drame intime qui se joue que de voir se débattre une femme dans un monde presque exclusivement masculin, sur fond de Grande Dépression. Et la Serena de la réalisatrice danoise, malgré son très jeune âge a l’envergure d’une grande. 

Sortie le 12 novembre 2014.

5) Tiens toi droite de Katia Lewbowicz

Voilà un film sur les femmes à la fois moderne, drôle et touchant qui suit les trajectoires de Louise, Lili et Sam, trois « héroïnes »  qui vont se rencontrer au détour d’une usine de fabrication de poupées, désireuses de donner un second souffle à leur existence. Un état des lieux de la condition féminine sans concession, parfois absurde mais bienveillant et tellement rafraîchissant.

Sortie le 26 novembre 2014.

6) La Belle jeunesse de Jaime Rosales 

Présenté à Un Certain Regard- Cannes 2014, le film montre une jeunesse désœuvrée, qui a choisi la pornographie pour survivre. Comme dans ses précédents films, Rosales filme la violence sociale derrière la porte, pose un regard, dans une approche humaniste sur l’Espagne moderne et l’interroge sur ce qu’elle a à offrir à ses générations futures. Avec un sens esthétique abrupt et sans artifice, c’est toute l’histoire d’un pays en crise qui se déploie comme un splendide paravent. Et un cinéaste qui soigne autant la forme que le discours est forcément passionnant. 

Sortie le 10 décembre 2014.

7) Coming home de Zhang Yimou 

Présenté hors compétition à Cannes 2014, Zhang Yimou filme un sujet qu’il connait bien : les femmes et la guerre. Victimes ou traitresses mais toujours au cœur du conflit. Il tient de nouveau dans le viseur le visage lisse et immaculé, taillé dans le jade, de sa muse et épouse, Gong Li, dans ce drame centré sur la révolution culturelle chinoise et sur l’amnésie d’une femme qui attend toujours le retour du front de son époux.  Pure poésie.

Sortie le 10 décembre 2014.

8) La Famille Bélier d’Eric Lartigau

S’il fallait nommer LE carton de cette fin d’année, c’est celui-ci. Pas la peine de résister, d’intellectualiser, vous vous ferez cueillir, vous aussi. Enfin une comédie qui a le mérite de se moquer des standards avec brio et de les réinventer. La principale réussite du film réside dans son audace à parler du handicap en en faisant une force. Dialogues ciselés, personnages secondaires taillés sur mesure, la Famille Bélier sera la douceur à croquer avant les fêtes. Un film qui fait à la fois rire et verser une larme a forcément tout bon.

Sortie le 17 décembre 2014. 
(Visité 15 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share