Terre des ours

Share

Dès 7 ans

Il existe un territoire sauvage à l’extrême nord-est de la Russie que les ours bruns se sont appropriés : la péninsule du Kamtchatka.

Une vie en concentré

Guillaume Vincent et son équipe y ont planté leurs caméras pendant 27 semaines, par des températures allant jusqu’à -30° C  juste à la fin de l’hiver. Quand les ours sortent de leur longue période d’hibernation et que commence la courte saison où ils vont pouvoir reprendre des forces, se nourrir plus que de raison en prévision du prochain hiver, se reproduire ou apprendre à s’émanciper de leur mère.

L'ours pêche le saumon

Seul contre tous

Les ours vivent solitaires, sauf pendant leurs trois premières années où leur mère les nourrit et les protège. Ensuite, ils devront se débrouiller seuls et souvent, en luttant vaillamment pour leur survie et souvent en considérant leur ancienne famille comme des ennemis.

Un ours seul au Kamtchatka

Voilà ce que montre ce documentaire étonnant sur lesquels plusieurs bonnes fées se sont penchées : James Cameron et sa société de production Cameron Pace Group, investi dans ce premier tournage d’un documentaire de cinéma en 3D-relief avec des animaux sauvages et en milieu naturel. Marion Cotillard ensuite qui dit le commentaire pour une fois pas trop bavard mais juste nécessaire à la compréhension des images. Cécile Corbel, enfin, qui signe la bande originale, la seconde après celle qu’elle avait composée pour « Arrietty, le petit monde des chapardeurs » du Studio d’animation japonias Ghibli. 

Ours dévorant un saumon

Un documentaire riche et passionnant sur l’organisation et la vie des ours (et sur celle des saumons), le tout dans un cadre exceptionnel, un paysage volcanique d’une beauté rare, rendu par des images à couper le souffle.

De Guillaume Vincent, avec la voix de Marion Cotillard

2014 – France – 1h27

En partenariat avec Grains de Sel

©Igor Shpilenok

(Visité 8 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share