Cannes 2015 – Semaine de la critique

Share

Ronit Elkabetz, comédienne et réalisatrice israélienne, présidera le jury de la 54e Semaine de la Critique 2015, qui se déroulera à Cannes du 14 au 22 mai. Neuf longs métrages y seront présentés, aucun n’est réalisé par une femme.

Ronit Elkabetz présidente

Ronit Elkabetz, présidente du jury de la semaine de la critique 2015

Ronit Elkabetz

Ronit Elkabetz a été révélée dans Mon trésor de Keren Yedaya présenté à la Semaine de la Critique et lauréat de la Caméra d’or 2004. Le deuxième film qu’elle a réalisé avec son frère Shlomi, Les sept jours, avait fait l’ouverture de la Semaine de la Critique 2008, tandis que le troisième volet de leur trilogie Le Procès de Viviane Amsalem était sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2014. Et c’est à elle qu’a été confiée la présidence du jury de  la 54e Semaine de la Critique à Cannes du 14 au 22 mai 2015.

Semaine de la critique 2015 : le jury 

Pour remettre les 3 prix – Grand Prix Nespresso et Prix Révélation France 4 pour les longs métrages, le Prix Découverte Sony CineAlta pour les courts métrages -, elle sera entourée de la cinéaste française Katell Quillévéré, du directeur de la photographie Peter Suschitzky, de la programmatrice du Festival International du Film de Toronto Andréa Picard et du journaliste Boyd van Hoeij.

Semaine de la critique 2015 : la compétition 

Dégradé des frères Arab - semaine de la critique 2015

Dégradé des frères Arab

  • Dégradé d’Arab et Tarzan Nasser (Palestine, France, Qatar)
  • Krisha de Trey Edward Shults (États-Unis)
  • Mediterranea de Jonas Carpignano (Italie, France, États-Unis, Allemagne, Qatar)
  • Ni le ciel ni la terre de Clément Cogitore (France, Belgique)
  • Paulina de Santiago Mitre (Argentine Brésil, France)
  • Sleeping giant d’Andrew Cividino (Canada)
  • La tierra y la sombra de César Augusto Acevedo (Colombie, France, Pays-Bas, Chili, Brésil)
Paulina-de-Santiago-Mitre

Paulina de Santiago Mitre

Hors compétition :

  • Les anarchistes d’Elie Wajeman (France) (en ouverture)
  • La vie en grand de Mathieu Vadepied (France) (en clôture)
  • Coin Locker girl d’ Han Jun-hee (Corée du Sud) (séance spéciale)
  • Les deux amis de Louis Garrel (France) (séance spéciale)

Aucun n’a été réalisé par une femme. Comme ça, c’est clair… En revanche, des très bons (premiers) films de femmes ont été sélectionnés par la Quinzaine des réalisateurs 2015.

(Visité 11 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share