Message from the King

Share

Message from the King de Fabrice du Welz est un polar sombre dans la plus pure tradition seventies américaines. Et ça fait du bien…

Polar noir

L’ambiance du film est posée dès les premiers plans. Un appel à l’aide, flou (pas la scène la plus réussie du film d’ailleurs). Puis, Jacob King est bloque à la douane américaine. Il prétend débarquer à Los Angeles avec 600€ en poche et pas de carte de crédit. Ni lui, ni les douaniers ne prennent le sujet à la légère. La tension est tangible. On retrouve King à l’extérieur de l’aéroport. Ouf, il est passé.

Message from the king - Cine-Woman

Chadwick Boseman est Jacob King, le King

Ce qui l’attend est pourtant encore plus dangereux. Jacob a reçu un appel au secours de sa petite sœur. Sentant le danger, il est venue la sauver depuis l’Afrique du Sud dont ils sont originaires. Mais, les indices sont maigres et il n’a aucune idée de l’endroit où elle peut se trouver.

Message from the king, mais qui est le King? 

Il retourne à son dernier domicile connu, y rencontre son ex-coloc peu bavarde mais qui lui remet une enveloppe avec ses derniers effets. A partir de ces maigres indices, de sa force de persuasion et son aptitude au combat, The King va remonter la filière et comprendre pourquoi sa sœur l’a appelé à l’aide.

Message from the king - Cine-Woman

Chadwick Boseman est Jacob King

Inutile d’en dévoiler plus car comme tout bon polar qui se respecte, c’est évidemment l’intrigue et les rebondissements qui tiennent en haleine. Ici, ce sont aussi les révélations sur le personnage du King lui même. Ce qui encore nettement plus intéressant. Car qui est ce type qui déboule de nulle part comme un passager clandestin? Qui n’a peur ni des coups, ni des truands qui rodent autour de sa sœur dans un Los Angeles des bas-fonds ?

Los Angeles à deux faces

L’autre personnage est enfin la ville telle qu’elle est filmée. On y découvre un Los Angeles interlope coincé entre les trafics, la pauvreté, la déchéance et cet hall of fame hollywoodien qui attire ceux qui rêvent de gloire comme des mouches avant de les fracasser sur l’autel de la réussite. Rarement, un film aura montrer aussi bien deux versants d’une ville brutale et pas toujours facile à saisir.

Message from the king - Cine-Woman

Chadwick Boseman est Jacob King

Enfin, le King est habité par un acteur mystérieux, Chadwick Boseman auquel la photo très 70’s de Monica Lenczewska, les costumes et notamment son blouson en cuir râpé et la mise en scène rigoureuse de Fabrice du Weltz ajoutent une épaisseur bienvenue.

Message from the king - Cine-Woman

Chadwick Boseman est Jacob King et Teresa Palmer est Kelly

Sans être sacrifiés ni stéréotypés les personnages féminins interprétés ne sont certes pas majeurs, mais ce sont eux qui guident  l’intrigue. C’est peu mais déjà ça. Message from the King reste une belle surprise et un hommage réussi au polar américain des seventies.

De Fabrice du Welz, avec Chadwick Boseman, Luke Evans, Teresa Palmer, Alfred Milona… 

2016 – France/ Belgique/ Royaume-Uni – 1h43

(Visité 9 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share