Bienvenue à Marly-Gomont

Share

En 2006, la France dansait en écoutant Marly-Gomont, le rap rural où Kamini racontait avec franchise et humour comment sa famille congolaise avait eu du mal à s’intégrer dans le village paumé de la Picardie. Dix ans après, la chanson devient une comédie familiale, beaucoup plus lisse.

Une comédie sur le racisme ordinaire

Il aura donc fallu dix ans à Kamini pour revenir sur le devant de la scène, non pas musicale mais cinématographique cette fois. Dans cette comédie qu’il a co-écrite avec Benoît Graffin et Julien Rambaldi (le réalisateur), il revient sur l’histoire de son père, le docteur Seyolo Zantoko, un médecin d’origine congolaise qui a obtenu son diplôme en France et a décidé de s’y installer.

Bienvenue à Marly-Gomont de Julien Rambaldi

Marc Zinga (le père), Bayron Lebli (Kamini) Medina Diarra (SIVI) et Aïssa Maïga (la mère)

Sans papier, le docteur Zantoko prend ce qu’on lui offre : le cabinet médical à Marly-Gomont, un village paumé de Picardie où la population n’a jamais croisé un noir de sa vie. Motivé, il fait venir sa famille du Congo.

L’intégration forcée à Marly-Gomont

Les débuts sont extrêmement difficiles, le cabinet est vide, la famille du médecin supporte mal le froid, la pluie, la raideur des paysans, le racisme quotidien, les moqueries à l’école, au marché… Le père fait son possible et y parviendra, en grande partie grâce à ses enfants. Il a pourtant fini par y passer sa vie. Il est mort en 2009 dans un accident de voiture et Kamini a décidé de lui rendre hommage, en lui consacrant ce film.

Bienvenue à Marly-Gomont de Julien Rambaldi

La messe de Noël à Marly-Gomont

Si cette comédie familiale n’évite pas les clichés, notamment sur les motivations des femmes à émigrer – le personnage de la mère est le plus caricatural – elle aborde de front le racisme vivace de la France profonde. Ce que faisait déjà la chanson de Kamini mais de manière moins feutrée, plus directe. Le film souligne, sans insister, que les plus mal-éduqués ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Une manière de bousculer les préjugés.

De Julien Rambaldi, avec Marc Zinga, Aïssa Maïga, Bayron Lebli, Medina Diarra et la voix de Kamini. 

2015 – France – 1h36

Dès 8 ans

(Visité 30 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share