Lola et ses frères

Share

Avec Lola et ses frères, Jean-Paul Rouve signe un quatrième long métrage sous la forme d’une chronique familiale qui vante, comme son titre l’indique, les valeurs de la fraternité. Laborieux.

Apologie de la famille

Dans les brumes du matin, Ludivine Sagnier (Lola) dorlote un jeune garçon qui s’est perdu dans les vignes. La scène s’oublie très vite mais elle trouvera son sens plus tard.

Lola et ses frères de Jean-Paul Rouve - Cine-Woman

Benoît (Jean-Paul Rouve) et sa troisième épouse Sarah (Pauline Clément). De dos, son frère Pierre (José Garcia)

Ils sont invités d’un mariage, celui de Benoît, le frère aîné de Lola. Mais, l’événement est en suspens. Il manque le troisième membre de la fratrie retenu par un chantier de démolition qui tourne mal.

La vie et rien d’autre

L’attente sera fatale et déclenchera un petit cataclysme familial. Mais la fratrie a l’habitude de se retrouver sur la tombe des parents, un moment de confession unique où se délient parfois les langues.

Lola et ses frères de Jean-Paul Rouve - Cine-Woman

José Garcia (Pierre), Ludivine Sagnier (Lola) et Jean-Paul Rouve (Benoît)

En attendant que les choses s’arrangent, chacun est confronté à un moment fort de sa vie. Lola rencontre un amoureux, interprète par Ramzy Bedia (Zoher) qui humanise le film à chacune de ses apparitions, Pierre (José Garcia) perd son travail et Benoît (Jean-Paul Rouve) devient père.

La fratrie idéale

En passant d’un personnage à l’autre puis à leur confrontation, parfois consensuelle, parfois plus violente, Jean-Paul Rouve qui s’est aussi attribué le rôle du frère aîné, dresse un portrait idéal – à défaut d’être idyllique – de la famille et des relations entre sœur et frères. Bien moins critique ou grinçant que celui que Cédric Klapish avait dressé dans Ce qui noue lie sur un sujet proche.

Lola et ses frères de Jean-Paul Rouve - Cine-Woman

La fratrie réunie

Écrit comme une chronique sans échelle de temps de ces relations fraternelles, le film pourrait durer infiniment. Par chance, il s’arrête quand le ciel s’adoucit au dessus de la tête des trois protagonistes, prêts à repartir pour de nouvelles aventures.

Ramzy Bédia, le soleil de Lola et ses frères

L’écriture de Rouve menée conjointement avec David Foenkinos s’anime de quelques réparties amusantes mais manque de lignes de force. Le personnage de José Garcia, malgré tout ce qui lui tombe sur la tête, peine à évoluer, par exemple. Les acteurs sont au diapason, à part Ramzy Bédia qui ensoleille sa prestation.

Lola et ses frères de Jean-Paul Rouve - Cine-Woman

Zoher (Ramzy Bedia) et Lola (Ludivine Sagnier)

Tourné entièrement à Angoulême et dans sa région, ce film à la morale évidente – les familles ont toujours intérêt à se parler- a été ovationné lors de sa présentation au Festival du film francophone d’Angoulême dont il faisait l’ouverture. Pas sûr qu’il soulève le même enthousiasme hors de son ancrage local.

De Jean-Paul Rouve, avec Jean-Paul Rouve, Ludivine Sagnier, José Garcia, Ramzy Bedia…

2018 – France – 1h45

Lola et ses frères de Jean-Paul Rouve était présenté en ouverture du 11e Festival du Film francophone d’Angoulême. Le film sortira le 28 novembre 2018.

©Christophe Brachet -2018 Nolita Cinema – Les Films du Monsieur – TF1 Droits Audiovisuel – France 2 Cinéma
(Visité 114 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share