Le père Frimas

Share

Dès 3 ans

Deux courts métrages d’une vingtaine de minutes chacun compose ce programme conçu pour les Fêtes. Deux courts-métrages très différents l’un de l’autre, et nos faveurs vont de loin au second.

Drôle de Noël

Le premier, le Noël de Komaneko, est un film japonais de marionnettes, sans autre parole que des onomatopées. Un jeune ourson attend avec impatience la venue de ses parents pour Noël. Il a tellement hâte de les voir qu’il leur confectionne des poupées. Mais, ils ne viendront pas. Son ami Radi-bo décide de construire un véhicule pour les rejoindre… Etrange option que d’avoir choisi un film aussi triste comme introduction à Noël. Si les marionnettes sont adorables, l’histoire est trop dure pour attendrir les plus jeunes.

Le père frimas, légende russe

Heureusement, le second film est délicat et tiré d’une légende russe transposée en Savoie. Le Père Frimas est une sorte de Dieu de la neige qui vit en forêt. Sa tâche consiste à s’assurer que les arbres soient bien blancs, que le manteau neigeux soit bien réparti. Mais, quand une nouvelle venue au village force son mari à aller chercher du bois en plein hiver, il réveille Sylvain, l’esprit de la forêt, et plus rien ne se passe alors comme prévu ! Bourrés d’idées visuelles, ingénieux, ce film, très gracieusement dessiné, reprend quelques traditions savoyardes avant qu’elles ne soient complètement oubliées. Original et très mignon.

De Tsuneo Goda et de Yorui Tcherenkov

2009/2012 – Japon/ France – 0h46

En partenariat avec Grains de Sel

Les autres sorties 11 décembre critiquées par cine-woman :


(Visité 8 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share