La femme de mon frère

Share

L’actrice Monia Chokri, révélée chez Xavier Dolan, passe à la réalisation. Son film, La femme de mon frère, a reçu un Prix Coup de coeur du Jury Un Certain Regard,dont il a fait l’ouverture.

Sœur au bord de la crise de nerf

Sophia a beau être docteure en anthropologie, sa vie est un désastre. Pas de travail, pas de mec, pas de perspective. Elle co-habite avec son frère «en attendant de trouver un sens à sa vie », précise-t-il. Leur relation est tellement fusionnelle qu’on les prend volontiers pour un couple. D’ailleurs,  c’est lui Karim qui accompagne Sophia quand elle va se faire avorter.

La femme de mon frère - Un Certain regard Cannes 2019 - Cine-Woman

Sophia (Anne-Elisabeth Bossé) et Karim (Patrick Hivon) un couple de frère et soeur

Il fait bien, puisqu’il tombe immédiatement amoureux de sa gynécologue. Il fait dire qu’Eloise est parfaite, blonde, médecin, ouverte aux autres, elle ne semble avoir aucune des névroses que trimballe Sophia.

La femme de mon frère, l’éternelle comédie de la trentenaire célibataire

Sophia, elle, ne va pas fort. Et encore moins depuis que son frère est moins disponible. À vrai dire, elle est franchement jalouse d’Eloïse. Encore plus quand elle doit retourner vivre chez ses parents.

La femme de mon frère - Un Certain regard Cannes 2019 - Cine-Woman

Sophia (Anne-Elisabteh Bossé) tente de surnager

La rupture avec son frère, le retour chez ses parents vont-ils en fin la convaincre de se prendre en main?

Une comédie québécoise

Évidemment, ce premier film de Monia Chokri est une comédie. Les traits des personnages sont donc forcés, outranciers. C’est amusant quand il s’agit des parents de Sophia et Karim, un couple que la recherche d’idéaux a séparé mais qui continue à vivre sois le même toit.

La femme de mon frère - Un Certain regard Cannes 2019 - Cine-Woman

Eloïse (Evelyne Brochu) et Karim (Patrick Hivon), une rencontre en rose…

C’est aussi marrant quand le ridicule s’empare d’une soutenance de thèse ou d’une soirée glauque de Premier de l’an.

Une comédie bien écrite mais…

Mais pourquoi avoir fait de son héroïne une hystérique ? Une caricature de la femme de 35 ans, hyper diplômée mais complètement godiche quand il n’agit de sa vie à elle?

La femme de mon frère - Un Certain regard Cannes 2019 - Cine-Woman

Sophia (Anne-Elisabeth Bossé) et Jasmin (Mani Soleymaniou), un ami de la femme de son frère

Comédie contemporaine à l’humour fréquent et décalée, La femme de mon frère reste une expérience distrayante, grâce à son l’écriture enlevée et à ses situations bien vues. Les acteurs sont tous charismatiques et efficaces. Surtout Sasson Gabai (Hichem) qui joue le père de Sophia et Karim. La plupart des personnages secondaires sont très bien écrits et ont des partitions à jouer.

… Ras le bol des héroïnes hystériques !

La réalisation vive, bourrée d’idées -les fondus enchaînés roses, la pertinence des situations etc. – est intéressante comme la direction des acteurs, fort maîtrisée.

La femme de mon frère - Un Certain regard Cannes 2019 - Cine-Woman

Evidemment, la trentenaire éduquée mais godiche est régressive.

Mais franchement, la godiche hystérique qui gère son mal-être en en voulant à la terre entière, ce n’est pas original. Ni même un portrait judicieux et juste des trentenaires éduquées et urbaines. C’est un cliché, du déjà vu et pas une avancée pour la cause des femmes aujourd’hui.

De Monia Chokri, avec Anne-Elisabeth Bossé, Patrick Hivon, Evelyne Brochu…

2019- Canada – 1h57

La femme de mon frère le premier film de Monia Chokri a fait l’ouverture d’ Un Certain Regard  au 72e Festival de Cannes et en est reparti avec un Prix Coup de coeur du jury.

(Visité 89 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share