Kinshasa kids

Share

Dès 10 ans

Au Congo, les enfants considérés comme des sorciers par leur famille sont abandonnés à la rue. Kinshasa, la métropole grouillante, compterait 20 à 30 000 de ces « shégués ». Comme les mendiants, les handicapés et autres pauvres, ils constituent la force vive de la rue et luttent à chaque instant pour trouver de quoi manger, de quoi survivre.

Grouillante de vie

Ce film, qui s’inspire du documentaire même si c’est une fiction imaginée par le réalisateur Marc-Henri Wajnberg, relate ainsi l’histoire de José, 10 ans, qui fuyant l’exorcisme auquel sa belle-mère le soumet, vient rejoindre seul le vaste bidonville de Kinshasa. Il finit par intégrer une bande de gamins qui décident de prendre leur destin en main, en créant, sous l’aile plus ou moins protectrice de Bebson, un rappeur allumé, un groupe de musique à l’énergie communicative.

La moto de Bebson dans Kinshasa KidsRaconté comme cela, le film semble tenir debout. Ce n’est pas le cas. En voulant absolument reproduire l’incroyable énergie de la ville, le réalisateur se perd (et nous perd) dans les méandres de cette incroyable métropole où la loi du plus fort est souvent celle de la survie. C’est dommage car une structure plus solide aurait permis d’adhérer à la cause de ses enfants shégués tout en plongeant dans le cœur vivant d’une des plus fascinantes facettes de l’Afrique contemporaine.

Avec Emmanuel Fakoko, Gabi Bolenge, Gauthier Kiloko, Bebson Elemba

2012 – Belgique/France – 1h25

En partenariat avec Grains de Sel

(Visité 3 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share