Christie Molia

Share

Christie Molia est productrice. C’est sa société Moteur, s’il vous plait qui a financé le documentaire Cinéast(e)s que Julie Gayet et Mathieu Busson ont réalisé sur la question du genre au cinéma.  Au sens propre. C’est-à-dire : existe-t-il un cinéma féminin ? Entretien.

Produire féminin

Christie Molia, productrice de Moteur, s'il vous plait

Cine-woman : Comment est né ce projet ?

Christie Molia : Au départ, Ciné+ Emotion à commandé à Julie Gayet de réaliser un documentaire pour accompagner le cycle, Le Bal des réalisatrices, que la chaîne avait programmé. Je connaissais Julie pour avoir co-produit avec elle, 8 fois debout, le premier film de mon frère Xabi, dans lequel elle jouait.  Julie n’avait jamais produit de documentaire et j’étais flattée qu’elle vienne me chercher pour son premier film.

Quel cahier des charges aviez-vous ?

Valérie Donzelli et Julie Gayet dans Cinéast(e)sC.M : Le cadre et surtout le budget était serré, mais de la contrainte naissent souvent des partis pris intéressants. Impossible de mettre des extraits de films. Nous avons donc choisi de filmer ces réalisatrices à différentes étapes de leur travail, dès que cela était possible. Finalement, nous avons eu très peu de refus, et souvent pour de bonnes raisons. Au départ, nous devions nous concentrer sur 10 cinéastes, il y en 20 au final, réparties sur plusieurs générations et dans de types de cinéma différents, commercial ou d’auteur.

Qu’est-ce qui vous a le plus étonné en voyant le film pour la première fois ?

C. M : Que le sujet prenne de l’ampleur et de la consistance au fur et à mesure que la parole se libère. Et surtout, j’ai découvert des personnalités que j’ai adorées !

Christie Molia, pensez-vous donner une suite à ce projet ?

C.M : Julie Gayet a d’ores et déjà annoncé qu’elle voulait prolonger l’expérience, pas forcément sous cette forme d’ailleurs, en rendant compte de la situation à l’étranger :  Aux Etats-Unis, en Iran, en Chine, en Allemagne etc. Car, la situation est quand même très favorable en France. C’est en discussion.

Quel film récent réalisé par une femme auriez-vous aimé produire ?

L'affiche du film Suzanne de Katell QuillévéréC.M « Suzanne » de Katell Quillévéré. Mais, je ne produis presque que des femmes, hormis mon frère Xabi. J’ai travaillé avec Anne Novion (Les grandes personnes, Rendez-vous à Kiruna) et tous les projets que j’ai actuellement en développement sont ceux de réalisatrices : Emma Perret, Emmanuelle Millet ou Nolwenn Lemesle.

A lire aussi, Cinéma de genre… féminin

(Visité 117 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share