Il était une forêt

Share

Avec Il était une forêt, Luc Jacquet délaisse l’Antarctique et L’Empereur pour s’intéresser à l’histoire d’une forêt primaire tropicale. Celle qui nous aide à vivre.

Ode à la vie… immobile

Francis Hallé est botaniste, spécialiste des forêts primaires tropicales et passionné par son métier. C’est lui qui a eu l’idée d’un documentaire qui raconte l’histoire d’une telle forêt, lui qui les a vues disparaître du fait de l’homme. Et c’est aussi lui qui a choisi d’en confier la réalisation à Luc Jacquet (« La marche de l’empereur »).

Il était une forêt : de la vie à la mort 

« Les arbres ont inventé la vie immobile », commence Francis Hallé qui présente, commente et dessine tout au long du film. Ce mélange surprenant mais finalement réussi de prises de vues réelles et d’effets spéciaux a pour fonction de nous montrer en temps accéléré l’évolution dont parle Hallé. Le documentaire explique alors de manière pédagogique comment naît une forêt, comment elle se développe durant les 7 siècles nécessaires à son apogée puis comment elle s’étiole.

Il était une forêt de Luc Jacquet - Cine-Woman

Un arbre mort annonce le renouvellement de toute une forêt

On comprend donc très facilement que l’arbre est l’élément-pivot d’un éco-système sophistiqué qui mûrit à la lumière et pousse grâce à l’eau. Cet éco-système compte des dizaines de milliers d’espèces végétales et animales. Toutes sont reliés ensemble dans une vaste toile qui favorise la communication entre elles. L’arbre est peut-être immobile mais tous ses colocataires forestiers contribuent à répandre ses semences, ses fruits aussi loin que possible. C’est ce qui le fait vivre, et nous aussi.

Documentaire de Luc Jacquet

1h18 – France – 2013

Les autres films du 13 novembre 2013 chroniqués sur cine-woman :

(Visité 10 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share