Femmes en cinéma

Share

Femmes en cinéma, un nouveau festival de films de réalisatrices prend ses quartiers du 24 au 26 février 2017 à Paris. Bonne nouvelle!

Femmes en cinéma : Premiere !

Femmes en cinéma - Cine-Woman

Sonia Jossifort, la programmatrice de Femmes en cinéma

Sonia Jossifort travaille depuis longtemps à donner une meilleure place aux femmes dans le cinéma.

Tout son parcours en témoigne. Depuis ses débuts à la Maison du Film court, elle n’a eu de cesse, au sein des structures où elle a travaillé ou où elle s’investie, comme le collectif HF, de valoriser, de mettre en-avant le cinéma d’auteures.

Aussi quand Florence Bébon, une ancienne du Festival de Créteil, l’a contacté en 2015 pour créer un nouvel événement à Paris, elle a de suite été partante. « Les femmes sont invisibles dans les arts, et les personnages féminins au cinéma très stéréotypés » remarque-t-elle depuis longtemps. »Aborder ces sujets est totalement dans l’air du temps ».

Femmes en cinéma : focus sur les réalisatrices

L’idée de Femmes en cinéma est donc de mettre un coup de projecteur sur de nouvelles réalisatrices de courts et de longs métrages, qu’elles s’expriment sous le forme de documentaires, de fictions ou d’animation. Avec une ligne éditoriale toutefois plus précise. « Leurs films doivent être ancrés dans une réalité tangible ou avoir un enjeu politique, précise Sonia Jossifort. « Ils doivent aussi tenir compte de la situation des femmes dans le monde ».

Femmes en cinéma - Cine-Woman

Personal Affairs de Maha Haj

D’où la présence de l’israélienne Maha Haj pour son film Personal Affairs, qui fera l’ouverture le 24 février 2017 au soir. Et de la yéménite Khadija al-Salami pour sa première fiction Nojoom, 10 ans, divorcée (le 25 février à 14h). Ou de la française Emmanuelle Gaume pour son docu-fiction consacré à Alice Guy, Elle s’appelle Alice ou des documentaristes américaines Julia & Clara Kuperberg pour Et la femme créa Hollywood, toutes trois présentes le dimanche 25 février 2017 pour la journée consacrée au matrimoine.

Une première édition riche et variée

Sinon, des films d’école, un programme dédié au cinéma d’animation érotique et enfin, un documentaire inuit s’invitent le samedi 24 février, à partir de 19h. Enfin, un concert de slam suivi d’un Where to, Miss? de Manuela Bastian sur l’acharnement d’une indienne à devenir chauffeuse de taxi, clôtureront cette première édition le dimanche 25 février au soir.

Femmes en cinéma - Cine-Woman

Dorothy Arzner, une des femmes qui créa Hollywood, le documentaire des soeurs Kuperberg

A part l’avant-première d’ouverture qui aura lieu à L’Arlequin, toutes les autres séances sont programmés au Reflet Médicis (à Paris). Cette première édition a pour marraine Julie Bertuccelli. Allez-y nombreux.ses La deuxième édition n’est prévue que dans deux ans!

(Visité 103 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share