Avant la fin de l’été

Share

Avant la fin de l’été est le premier film de la franco-belgo-suisse Maryam Goormaghtigh. Un road-movie attachant dans la France actuelle regardée avec un intérêt varié par trois iraniens immigrés à Paris.

La France vue d’en face

Arash est iranien. Il est venu à Paris faire des études qu’il a laissé tomber. Déçu par la France et ses habitants, il a choisit de rentrer chez lui en Iran. Dans un dernier sursaut, ses deux amis proposent de l’emmener voir la mer. Commence alors un long périple à travers la France, où tous les trois vont se confier, se souvenir et peut-être appréhender l’avenir.

Avant la fin de l'été de Maryam Goormaghtigh -Cine-Woman

Arash

Le premier film de Maryam Goormaghtigh commence avec une promesse magnifique. Raconter l’exil, la difficile insertion dans une culture qui n’est pas la sienne : la joie d’être libre et la déception de ne pas y être mieux compris, plus intégré. Et une excellente idée illustre ce propos : faire confronter ses trois amis immigrés ici depuis longtemps à la France telle qu’elle est en dehors de Paris, et surtout telle qu’ils la voient, la sentent.

Avant la fin de l’été : un road-movie dans la France profonde

On les suit donc dans les étapes de ce road-movie qui les embarque vers le sud, dans des paysages pas si souvent filmés au cinéma et avec la vision distanciée qui est la leur. Et cette première partie est formidable.

Avant la fin de l'été de Maryam Goormaghtigh -Cine-Woman

Ashkan et Hossein

Leur voyage se poursuit et les porte à la confidence sur leur vie d’avant, en Iran. Sur ce qui leur manque et ce à quoi ils ont échappé. Le service militaire qu’ils ont fui et qui les rattrape. Cette famille qu’ils tiennent à distance et qui finit par leur manquer. Étrangement -est-ce l’émotion?- c’est la partie la moins bien traitée et la plus maladroitement mise en scène. Le mélange des paysages iraniens et français est mal venu et inopérant.

Rencontres bienvenues

Le film reprend son souffle quand les trois hommes rencontrent deux jeunes filles, deux Françaises. Elles ne les jugent pas, ne connaissent rien à leur culture et à leurs désirs. Mais la rencontre est salutaire aux unes et aux autres. Et laisse place aux plus belles scènes du film.

Avant la fin de l'été de Maryam Goormaghtigh -Cine-Woman

Arash, ses amis et ses rencontres

Car, il faut le reconnaître. Si Maryam Goormaghtigh dilue son propos dans un scénario qui change trop souvent de direction, elle sait filmer. Elle donne à ses triplés une belle épaisseur et à ce qui aurait pu représenter leur lourdeur une esthétique étudiée. C’est prometteur, très… Vivement le prochain film.

Fiction-documentaire de Maryam Goormaghtigh, avec Arash, Ashkan, Hossein, Charlotte, Michelle…

2017 – France/Suisse – 1h20

Avant la fin de l’été de Maryam Goormaghtigh sera présenté en ouverture de l’ACID 2017 à Cannes, le jeudi 18 mai 2017. Sa sortie France est prévue le 12 juillet 2017.

(Visité 23 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share