Quelles femmes brilleront au cinéma fin 2016?

Share

Dorothy Malherbe était notre reporter au 71e congrès des exploitants de Deauville. Voilà ce qu’elle en a rapporté.

Que retenir du 71e Congrès des exploitants ? 

Dorothy Malherbe dirige le cinéma l’Etoile Cosmos de Chelles (77). A ce titre, elle vient d’assister au 71e congrès des exploitants (FNPF) qui s’est déroulé à Deauville du 26 au 30 septembre 2016. Chaque année, ce rendez-vous est l’occasion pour les directeurs et programmateurs de salles de découvrir une foule de bandes-annonce (environ 300 !) ou d’extraits de films en exclusivité. Et de faire leur marché pour l’année.

 71e Congrès des exploitants

Dorothy Malherbe au 71ème congrès des exploitants

Comme à chaque édition, un cinéaste a été honoré. C’est année c’est Nicole Garcia, dont Mal de Pierres sortira le 19 octobre 2016, qui a été récompensée. Elle a aussi été saluée par son scénariste habituel Jacques Fieschi et un de ses acteurs fétiches Gérard Lanvin. C’est la deuxième fois en plus de vingt ans qu’une femme à cet honneur. Agnès Varda était la précédente.

 71e Congrès des exploitants

Nicole Garcia, honorée au 71ème Congrès des exploitants

Dorothy Malherbe en est revenue avec des pépites pleins les yeux. Mais aussi, des coups de coeur pour des films soit réalisés par des femmes, soit qui mettent en valeur des femmes ou des actrices, soit les deux. En voici la liste. A vous de les découvrir.

De beaux portraits de femmes

1- Fukushima mon amour de Doris Dörrie (en salle le 1er février 2017)

 71e Congrès des exploitants

Rosalie Thomass et Kaori Momoi dans Fukushima mon amour

L’amitié entre une jeune allemande et la dernière geisha de Fukushima. Un film en noir et blanc, touchant sur la reconstruction.

2 –La fille de Brest d’Emmanuelle Bercot (en salle le 30 novembre 2016)

 71e Congrès des exploitants

Sidse Babett Knudsen est La fille de Brest. Avec Benoît Magimel.

Le portrait d’Irène Frachon, le médecin qui a dénoncé les méfaits du Médiator. Le nouveau film d’Emmanuelle Bercot.

3 – Souvenir de Bavo Defurne (en salle le 21 décembre 2016)

 71e Congrès des exploitants

Isabelle Huppert dans Souvenir du flamand Bavo Defurne

Isabelle Huppert dans le rôle d’une chanteuse oubliée qui a droit par l’entremise d’un jeune fan à une seconde chance. Emouvant.

Quand des femmes adaptent des femmes…

1- Jamais contente d’Emilie Deleuze (sortie le 11 janvier 2017)

jamais-contente

Adapté du Journal d’Aurore de Marie Desplechin. Un film sur les affres de l’adolescence, interprété par Léna Magnien et Patricia Mazuy.

2 – Réparer les vivants de Katell Quillévéré (en salle le  1er novembre 2016)

 71e Congrès des exploitants

Gabin Verdel (Simon) et Emmanuelle Seigner (sa mère) dans Réparer les vivants

L’adaptation du livré à succès, salué par une dizaine de prix et signé Maylis de Kerangal, par Katell Quillévéré. Un film coup de poing

Retour de réalisatrices que l’on adore

1 – Le Chemin de Jeanne Labrune (en salle le 12 avril 2017)

Le grand retour d’une cinéaste que l’on avait pas vu depuis plusieurs années. Un film singulier avec la jeune Agathe Bonitzer.

2 – Le concours de Claire Simon (le 8 février)

 71e Congrès des exploitants

Le concours de Claire Simon

Un documentaire sur le concours d’entrée de la prestigieuse école de cinéma: la Femis. Des scènes de délibération passionnantes et révélatrices des difficultés de s’accorder sur le candidat idéal. Passionnant.

Une année forte pour des comédiennes de renom

1- Marion Cotillard

C’est la star incontournable de cette fin d’année et du début 2017. Après Mal de pierres de Nicole Garcia (en salle le 19 octobre 2016) où elle interprète une jeune mariée en mal de passions, on la retrouvera dans Alliés de Robert Zemeckis avec Brad Pitt comme partenaire, puis dans Assassin’s Creed de Justin Kurzel, adapté du jeu vidéo et face à Michael Fassbender (sortie le 21 décembre 2016).

 71e Congrès des exploitants

Marion Cotillard dans Mal de pierres de Nicole Garcia

En 2017, elle sera dans Rock’n roll de Guillaume Canet (sortie le 22 février 2017) où elle incarne son propre rôle à l’écran. Puis dans Les fantômes d’Ismael qu’elle tourne en ce moment sous la direction d’Arnaud Desplechin aux côtés de Charlotte Gainsbourg et Louis Garrel.

2 – Amy Adams

Année forte pour cette comédienne américaine que l’on retrouvera à l’affiche de deux opus qui feront sans nul doute parler d’eux. D’abord dans un film de SF signé Denis Villeneuve : Premier contact (en salle le 7 décembre 2016).

 71e Congrès des exploitants

Amy Adams dans Nocturnal animals

Puis dans le thriller déconcertant du très élégant Tom Ford : Nocturnal animals (Universal – 4 janvier 2017)

3 – Clémence Poesy

La jeune française prouve une fois de plus qu’elle est LA comédienne-caméléon de toute sa génération puisqu’on la retrouvera dans des rôles très différents.

 71e Congrès des exploitants

Clémence Poesy dans The ones below

Face à Omar Sy d’abord, elle incarne une jeune mère qui abandonne son enfant dans une comédie dramatique signée Hugo Gélin Demain tout commence (le 7 décembre 2016). Puis dans un thriller qui fait déjà froid dans le dos du britannique David Farr : The ones below ( janvier 2017).

4- Emma Stone

Mais s’il fallait ne retenir qu’un seul rôle et qu’un seul film: c’est Emma Stone virevoltant dans le très attendu La La Land de Damien Chazelle.

 71e Congrès des exploitants

Ryan Gosling et Emma Stone dans La la land

Un hommage à peine voilé aux comédies musicales de l’âge d’or hollywoodien, avec Ryan Gosling. Déjà un grand favori aux Oscars.

A suivre.

© Hanno Lorentz -Majestic, Haut et court, ARP Distribution, Ad Vitam, Mars films, Sophie Dulac distribution, Meteore Films, Studio Canal, Universal Pictures International France,

 

(Visité 86 fois, 1 visite(s) aujourd'hui)
Share